Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | March 8, 2011

Mont Mouchet: théâtre de résistance

Mont Mouchet : théâtre de résistance

Grüß Gott !

Le mont Mouchet, en Auvergne, est un grand théâtre de la Résistance. Il est aussi un épisode bien méconnu.

Jean-Louis Philipart / La Résistance en Auvergne en 1944 / Les réduits du Mont Mouchet et de la Truyère / Internet:

« Le 11 juin 1944, vers 10-11 heures:

« L’attaque allemande reprend avec un effectif d’environ 2.700 à 2.800 hommes avec artillerie et aviation, qui s’élance vers le mont Mouchet sur trois axes. »

« Les combats sont acharnés à Saugues, Pinols et Clavières où des compagnies contiennent la progression allemande pendant que d’autres s’échappent par la route du sud laissée libre avec une seule idée : trouver une voie de retraite ou périr. A la nuit toutes les compagnies avaient réussi à s’échapper, et les trois colonnes allemandes n’avaient pas réussi à faire leur jonction ce qui montre la valeur de la résistance des maquisards ».

Bataille du mont Mouchet / Wikipedia / Internet:

« Les Allemands, ayant découvert le maquis, l’attaquèrent à plusieurs reprises fin mai 1944 avec une force d’environ 3.000 hommes, disposant d’aviation et d’unités blindées, ainsi que de renforts de la Milice française et des Groupes mobiles de réserve. Les maquisards résistèrent et contre-attaquèrent avec hargne. On trouve peu d’information sur les forces allemandes. Toutefois des historiens ont identifié quelques unités qui se composent d’un assemblage hétéroclite, mais puissant, d’Osttruppen, de policiers, de servants de D.C.A., de miliciens et de gendarmes. »

Maquis / Mont Mouchet / site perso / Internet:

« Entre temps la nouvelle du débarquement allié en Normandie a galvanisé les Maquisards et provoqué un nouvel afflux de ” volontaires “, plus de 6.000 ce qui amène les effectifs à près de 10.000 hommes. »

« Sur le papier, car la plupart ne peuvent ni être armés, ni être instruits et à peine ravitaillés. »

« Le 10 juin, par contre, c’est une division allemande complète comprenant plus de 11.000 hommes, et non pas 2.200 comme il est parfois prétendu, soutenus par des blindés, de l’artillerie et des avions qui se présente face au Mont Mouchet. »

Cheminsdememoire.gouv.fr / Le maquis du Mont Mouchet / Internet:

” Le 10 juin, trois Colonnes allemandes, soit 8.000 hommes environ, convergent vers le Mont-Mouchet avec des blindés, la première, sur Saint-Flour, Ruynes et Clavières, la deuxième, sur Brioude et Pinols, la troisième, sur Monistrol et Saugues. Elles tentent, sans y parvenir, de prendre au piège les Maquisards des réduits du Mont-Mouchet et de Saugues. Pendant toute la journée du 10 juin, ont lieu des violents combats. »

« Au matin du 20 juin, quatre colonnes blindées allemandes attaquent, appuyées par une forte artillerie et de l’aviation, soit 20.000 hommes environ. »

Fr.Encarta msn.com / Encyclopedia / Maquis / Internet:

« Le massif du mont Mouchet, dans le Massif central (10.000 hommes) est attaqué à deux reprises par une armée allemande de 15.000 à 20.000 hommes. Le maquis se disperse après avoir infligé des pertes sévères à l’ennemi. »

René Nodot.org  / Centre d’études / Jacques Vico / Mont Mouchet / 2003 / Internet:

« Le 2 juin 1944 l’ennemi lance une première attaque, et subit une très forte contre-attaque menée par le Corps Franc des Truands. Il est obligé de se retirer, surpris par l’importance et l’efficacité de ces maquisards. L’ennemi décide une nouvelle opération avec des moyens renforcés : 11.000 hommes, des blindés, de l’artillerie, de l’aviation. »

« Le 10 Juin 1944 nouvelle attaque. Son avance est bloquée. Des renforts supplémentaires ennemis arrivent. »

« Le 11 Juin la bataille fait rage. Les Unités allemandes sont d’abord contenues, puis elles parviennent à occuper le Mont Mouchet. En dépit de cette supériorité et de nouveaux renforts, les Compagnies de maquisards et les Corps Francs, en se protégeant mutuellement, décrochent et franchissent l’encerclement de l’ennemi en s’évanouissant dans cette nature complice. Ils sauvent tout leur matériel et tout leur armement. Ils se regroupent à 40 kms dans le massif de la Truyère, et poursuivent le combat jusqu’au départ définitif de l’ennemi. »

« 20.000 allemands se sont acharnés contre ces 3.500 Résistants. 160 d’entre eux périssent au combat sur le Mont Mouchet ou sont fusillés, souvent hélas après tortures, 80 sont tués dans les combats du Réduit de la Truyère, hélas des civils sont assassinés. »

**************************************

Der Spiegel / Kollabos, Helden und Verräter / Die Franzosen unter deutscher Besetzung (III) / Von Henri Amouroux / Internet.de:

” Auch für die Schlacht am Mont Mouchet wurden weit überhöhte Zahlen genannt. Eine verstärkte deutsche Division, behauptete Emile Coulaudon, Chef des Maquis in der Auvergne, habe am 10. Juni 1944 insgesamt 3.700 Maquisards angegriffen, von denen 2.700 den Mont Mouchet verteidigt hätten. 1964 bei einer Gedenkfeier am Mont Mouchet war dann die Rede von ” fast zwei Divisionen ” mit 15.000 Mann, die den Angriff geführt hätten.”

” Nach den deutschen Wehrmachtsarchiven waren es aber nur 2.000 Soldaten.”

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: