Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | July 27, 2017

Religion: une belle trouvaille

Religion: une belle trouvaille

Grüß gott !

Une précieuse relique, longtemps et loin cachée, est comme par miracle, enfin retrouvée.

Recherches historiques sur la Chapelle du Saint-Sang à Bruges / J. Gailliard / Gailliard / Bruges / 1846:

„ Du Sang précieux de J.-C., conservé dans la ville de Mantoue.“

„ Il est une foule de localités où l’on conserve du Sang de notre Seigneur ; et notre intention était d’abord de les citer toutes ici pour satisfaire la curiosité du lecteur. Mais, comme dans la plupart de ces localités, ce Sang provient des hosties miraculeuses, des vases sacrés et des corporaux, nous avons cru devoir négliger d’en faire ici mention, et nous borner exclusivement à parler du Sang recueilli sur le théâtre même de la rédemption, sur le Calvaire.“

„ En nous renfermant dans ces limites, nous ne pouvons nommer qu’une seule ville qui partage avec Bruges cet insigne honneur: c’est Mantoue, en Italie.“

„ Tous les témoignages des historiens s’accordent en ce point que, parmi tant de vestiges qui, répandus dans les diverses parties du monde chrétien, servent de preuves aux diverses péripéties de ce drame sanglant, le sang divin de Jésus, conservé à Mantoue est d’une authenticité que la mauvaise foi et l’incrédulité peuvent seules récuser. Nous allons rapporter d’après eux les circonstances qui mirent cette ville celèbre en possession de ce trésor. “

„ Le Sauveur des hommes était étendu sur la croix. Poussé par une rage aveugle, un centurion du nom de Longin lui perça le côté avec sa lance. Aussitôt, de cette large plaie le sang divin coule avec abondance, et frappé d’horreur à la vue d’un spectacle aussi touchant Longin reste interdit, immobile. Un trouble inexprimable s’empare de cet homme ; le remords saisi son coeur, le déchire et le ronge. Bientot la vue des miracles qui accompagnent la mort de l’Homme-Dieu le bouleverse complètement, la grâce divine opère en lui ; il devient un nouvel homme. Le sang divin coulait lentement à ses pieds sur un sol rocailleux : Longin se procure une fiole, et avec toute la sollicitude qu’inspire une conversion récente, il recueille, autant qu’il est en lui, toutes les gouttes dispersées, et jusqu’à la terre même, arrosée par cette sanglante effusion.“ (…)

„ Longin, voit le moment où la persécution va l’atteindre, et là craignant non point pour lui mais pour la précieuse relique dont il est dépositaire, il prend la résolution d’abandonner la ville de Jérusalem, voulant laisser à la postérité la jouissance de ce bien inestimable. C’est à Mantoue qu’il se retire, et qu’il espère se voir à l’abri de la colère payenne. Mais l’Italie à son tour est sous le coup des édits de persécution. Longin tremble de nouveau pour l’objet de tous ses soins, et pour le soustraire à la rage sacrilège des profanateurs, il creuse la terre, et y enfouit son trésor, le confiant à la garde de la divine Providence.“ (…)

„ Dieu, dont tous les desseins concourent à la glorification de sa Sainte Eglise, ne permit pas que la précieuse relique fût toujours cachée à l’adoration des fidèles. Quand les invasions des barbares eurent trouvé dans le génie de Charlemagne une digue infranchissable, ce grand Dieu révéla à quelques saints personnages l’inappréciable trésor que renfermait la terre et leur montra pour ainsi dire du doigt l’endroit précis où il fallait le chercher. Ils le trouvèrent enfin et leur joie fut égale à leur piété. Mais comment remonter jusqu’à l’origine de cet enfouissement ? Comment prouver que le sang renfermé dans la fiole, fut bien celui que Jesus avait répandu sur la croix ? Car, disait-on, la distance n’est pas petite de Mantoue à Jerusalem: quand donc et par qui cette relique aurait-elle été transportée ici ? Rien en effet n’expliquait le but ni l’intention de ce recèlement.“

„ Que restait-il à faire devant cette perplexité ? Invoquer le père des lumières, ce Dieu puissant qui déjà avait manifesté sa gloire par la découverte de la fiole. Lui seul pouvait remplir l’attente des coeurs, en déchirant le voile qui couvrait ce mystère.“

„ Au milieu de l’agitation générale occasionnée par cette importante trouvaille, dans ce conflit d’opinions diverses qui cherchaient à en expliquer l’origine, une opinion plus arrêtée que toutes les autres s’était fait jour : c’était celles de plusieurs saintes et savantes personnes penchaient à croire que cette relique n’était autre chose que le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ. Dans une époque de foi comme celle dont il s’agit, la renommée d’un pareil événement se fut bientôt répandue dans tout le monde chrétien, et l’on vit arriver à Mantoue tous ceux qui espéraient trouver auprès de ce précieux dépôt un remède à leurs misères, à leurs souffrances, à leurs infirmités : des estropiés, des aveugles, des muets, enfin des incurables de toute espèce, qui tous voulaient recourir à cette source de guérison et en éprouver l’efficacité. Si quelque chose pouvait confirmer l’avis des personnes les plus compétentes, ce sont les guérisons admirables dont firent suivis ces pieux pélerinages. Jamais prodiges plus merveilleux, plus instantanés n’ébranlèrent l’incrédulité. Pouvait-on douter encore après cette intervention extraordinaire de la divinité ? On prit le seul parti qui pussent avouer la raison et la piétié : on proclama solennellement et d’une voix unanime l’existence du très-précieux Sang de notre Seigneur Jésus-Christ dans la ville de Mantoue. “

„ Quand l’Europe connut cette grande, cette immense découverte, ce fut partout un cri de joie et de triomphe. La chrétienté toute entière fut émue, comme si elle venait d’être à nouveau régénérée. L’empereur Charlemagne prit part à l’enthousiasme général, et plein de foi dans cette lumière d’en haut qui éclaire ici-bas l’esprit du souverain pontife, il pria Léon III d’intervenir dans cette importante affaire par une déclaration qui pût servir à dissiper les doutes qui pourraient encore exister à cet égard. Le Pape se rendit en effet à Mantoue et là après avoir pris l’avis de son conseil où figuraient les plus saints et les plus illustres personnages du clergé, après s’être lui-même livré avec eux à l’examen le plus minutieux, il confirma solennellement la décision prise antérieurement par le clergé de Mantoue. En conséquence, il fit proclamer par tout le monde chrétien que le piété ne s’était pas vraiment émue, que le précieux trésor découvert à Mantoue était vraiment digne des hommages de tout fervent disciple de la sainte doctrine et devait être honoré comme le Sang divin et authentique du Sauveur du monde.“ (…)

********************************

„ d’une authenticité que la mauvaise foi et l’incrédulité… “

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: