Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | July 22, 2017

10 mai 1940: offensive allemande

10 mai 1940 : offensive allemande

Grüß Gott !

L’armée allemande, en ce jour de l’an 1940, met fin à la drôle de guerre, et défait l’armée française.

Wikipedia.org / Bataille de France / 10 mai 1940 / Internet:

« Le nom de bataille de France désigne l’invasion allemande des Pays-Bas, de la Belgique, du Luxembourg et de la France pendant la Seconde Guerre mondiale. L’offensive débute le 10 mai 1940, mettant fin à la « drôle de guerre », et – après la percée allemande de Sedan et une succession de reculs des armées britannique, française et belge, ponctuées par les batailles de la Dyle, de Gembloux, de Hannut, de la Lys et de Dunkerque – se termine le 22 juin par la défaite des forces armées françaises et la signature de l’armistice par le gouvernement Pétain. »

Youtube.com / S.C.A. / 10 mai 1940 / l’Allemagne nazie envahit la Belgique et la Hollande / Video / / Internet:

« Vaincre ! »

« 10 mai : l’Allemand préfère une fois de plus, à l’attaque de face, l’ignominie d’une manoeuvre qui se doit être d’abord l’immolation de trois pays neutres. »

« 10 mai 1940, 2 août 1914, l’histoire recommence. La Belgique au matin rallie son peuple autour de son drapeau tandis que nos toutes premières avant-gardes passent la frontière et que s’établissent les premières liaisons entre l’armée belge et nos troupes. »

«  Belges ! L’armée Française vient à votre secours ! »

« Dès le matin du 10 mai, commence au Luxembourg et en Belgique le douloureux exode… » (…)

Europe1.fr / 10 mai 1940 / La Bataille de France / Franck Ferrand / Video / Internet:

„ Je vais vous parler du 10 mai 1940, premier jour de ce qu’on devait appeler la “Bataille de France”, une date charnière de l’histoire contemporaine. Ce 10 mai donc, Hitler lance la grande offensive sur l’Europe occidentale, et notamment la France ! La Wehrmacht envahit d’abord les Pays-Bas, le Luxembourg, la Belgique, avec l’appui massif et ciblé de la Luftwaffe.“

„ On ne peut pas dire que, pour le commandement français, cette offensive ait été vraiment une surprise ; aussitôt, les troupes françaises volent au secours de la Belgique. Ce qui nous a pris de court, en dépit des avertissements répétés d’un certain colonel de Gaulle, c’est l’efficacité foudroyante du duo char-avion, vous savez, la ruée des Allemands à travers les Ardennes réputées infranchissables, des Allemands qui peuvent, dès lors, prendre à revers les troupes françaises et britanniques qui sont de leur côté engagées en Belgique.“

„ Et la bataille, Franck, est très rude ! “

„ Ah oui, ça, ce n’est pas une promenade de santé ! Il ne faut pas que le succès spectaculaire de la guerre-éclair allemande – succès qui devait conduire à la débâcle que vous connaissez, et finalement à l’armistice du 22 juin – il ne faut pas que tout cela nous fasse oublier l’extraordinaire âpreté de combats, parmi les plus sanglants de l’Histoire.“

«  Redisons-le, les troupes françaises se sont souvent montrées héroïques, en 1940. Ce que le résultat des combats aurait tendance à faire oublier, bien entendu. »

L’étrange Monsieur Joseph / Alphonse Boudard / Laffont / 1998:

„ La débâcle “

„ On célèbre, on commémore des tas d’événements glorieux ou tristes mais on passe, et pour cause, à côté du 10 mai. La France est morte ce jour-là, en 1940, où les armées allemandes sont passées à l’offensive et nous ont mis échec et mat en trois jours. Une nation pulvérisée. Tout s’effondre… Une catastrophe dont on n’avait pas idée. Je crois qu’on ne s’en ai jamais remis. Tout ce qu’on a raconté ensuite… Pétain, de Gaulle, les durs, les mous… sauver les meubles ou l’honneur… tout ça que dalle. Plus de France, finie, rapée. On a joué les prolongations en fiction, on a joué à, mais on est devenue autre chose… un demi-siècle plus tard, une colonie de Mickeyland… autoroutes… tourisme… boustife… le pouvoir à la téloche.“

„ On se figure encore que ce 10 mai 1940, on peut se l’effacer, qu’il n’a pas plus d’importance que le désastre de Pavie ou d’Azincourt. Au finsih qu’on a été sauvé sinon par nous-mêmes du moins par les ricains. Et de toute façon, comme on jouait sur tous les tableaux, certains en ont déduit que si Hitler l’avait emporté, on aurait été préservé du pire par Laval ou par Dorio. D’autres ont pensé qu’au cas où les Russes auraient déferlé… les cosaques de Toulboukine, les chars de Joukov jusqu’à Gibraltar, Aragon nous aurait écrit des poèmes pour les accueillir en libérateurs… les exorciser, ces chéris.“

„ La France ne peut pas mourir, disait notre chef du gouvernement sous l’ouragan de mai 1940. Elle est pourtant morte, et M. Paul Reynaud est revenu quelques années plus tard comme si de rien n’avait été se présenter aux électeurs de Dunkerque. Il disait aussi : „ Si seul un miracle peut sauver la France, je dirais je crois au miracle parce que je crois à la France.“ Balpeau miracle ! … Les Allemands entrent dans Paris. Le peuple se débande sur les routes. La belle, l’invincible armée française est faite aux pattes. En certains endroits des régiments entiers se rendent par téléphone… Une voix à l’accent de teuton qui demande le général commandant la place. Je vous reçois cinq sur cinq. La consigne : „ Attendez-nous. Jetez vos armes, nous serons là demain matin.“ Au bout du fil il esquisse un salut en tremblant le général, il obtempère.“

„ Tout ce qui va suivre, chères lectrices jolies fin de siècle, chers lecteurs automobilistes rageurs, c’est du pipeau. On va faire semblant. C’est tellement vrai que le plus grand bluffeur de poker de toute cette histoire, celui qui va faire figure de libérateur, de vainqueur, bâtira tout sur cet énorme mensonge… Que la France a gagné la guerre. Garde à vous ! Et nous allons tenir vaille que pousse sur cette légende. Cette victoire bidon, certes, il se l’est payée notre grand général avec le sang de ses quelques soldats presque aussi perdus que ceux qui avaient joué la mauvaise carte et qui erraient revêtus de honteuses défroques vert-de-gris sur les routes de l’Allemagne anéantie sous les carpet bombing de l’Air Force. “

„ Il nous faut encore revenir à ce soleil de juin 40. Ce défilé de la Wehrmacht sur les Champs-Elysées qu’on ne finira jamais de nous repasser sur les écrans de nos télévisions. Paris est vide les Parisiens qui n’ont pas cédé à la panique regardent tristement leurs vainqueurs paradant. “

*******************************

« La France est morte ce jour-là. »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: