Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | March 17, 2017

Alfons Moser: abattu

Alfons Moser : abattu

Grüß Gott !

Un partisan français, communiste et terroriste, tue un soldat allemand, aspirant et élégant.

Qui a tué Fabien / Pierre Durand / Temps actuel / La vérité vraie / 1985:

„ Tout d’un coup, voila qu’un grand diable d’officier de la Kriegsmarine (il était commandant, on l’a su après) débouche du couloir et s’apprête à monter dans la prochaine rame. „Celui-là va payer“, me dit Frédo. „Alors tu y es, tu fais gaffe, je tire.“ Le tout marmonné entre ses dents. Moi, à vrai dire, je n’en menais pas tellement large. Tout d’un coup, pan, pan, deux coups de revolver tirés par Frédo sur le gars, juste au moment où il montait en première. Comme un éclair, je vois Frédo courir à fond de train dans les escaliers en criant :“Arrêtez-le, arrêtez-le !“ (…)

Museedelaresistanceenligne.org / 1940-1945 / Attentat du métro Barbès / Internet:

„ En dépit de son élégant costume bleu à boutons dorés, du poignard qu’il arbore à la ceinture, et de sa haute caquette blanche, Alfons Moser n’était pas un officier. Tous juste venait-il d’être promu aspirant. Informée de l’attentat à 9h10, la Kommandantur dépêche sur place une équipe de quatre policiers du groupe GFP 610. Les premiers éléments de l’enquête apprennent que les deux coups ont été “vraisemblablement tirés d’une poche de veste, atteignant le dos. La distance du tir ne peut avoir été que très minime étant donné les traces de poudre à l’entrée de la plaie”. “

L’imprévu dans l’histoire / Treize meurtres exemplaires / Dominique Venner / Pierre-Guillaume de Roux / 2012:

„ Paris, 21 août 1941, huit heures cinq du matin. Sur le quai de la station Barbès, direction porte d’Orléans, un jeune officier en uniforme de la Kriegsmarine faisait quelques pas, de long en large, dans l’attente du métro. Il s’appelait Alfons Moser. Employé à la caisse d’épargne de Baden Baden, père de deux petites filles, et vaguement antimilitariste, il avait été mobilisé en 1939, devenu assistant d’intendance (aspirant), il était affecté aux magasins d’habillement de la Marine à Paris depuis trois semaines. “

„ Un roulement métallique venait du tunnel. La rame entra en gare. Les voitures de tête passèrent devant Moser. Le wagon de 1re classe ralentit et s’arrêta devant lui. Des portières s’ouvrirent. Le jeune officier s’avança. A l’instant où il posait le pied dans la voiture, deux coups de feu éclatèrent dans son dos. Moser pivota sur lui-même. Une immense surprise se peignit sur son visage. Il fit trois pas et vint s’effondrer sur un banc. Sa casquette roula sur le sol. “

Morts pour Vichy / Alain Decaux / Tempus / Perrin / 2000:

„ Précédée de son habituel grondement, une rame entre en gare. Elle glisse, s’arrête. L’aspirant Moser s’avance vers une porte déjà ouverte de la voiture de première classe. Il va pénétrer dans le wagon quand derrière lui, à moins d’un mètre, un homme, brandissant un révolver, bondit. Deux coups partent. En titubant, Moser pivote sur lui-même, fait trois pas. Un témoin dira qu’il y avait sur son visage „un étonnement extrême“. Alfonse Moser s’abat. Quand on le transportera à l’hôpital, il sera mort. “

Appl-lachaise.net / Amis et passionnés du Père-Lachaise / Fabien colonel / Pierre Georges / Internet:

„ Il devient en 1941 l’adjoint du colonel Albert Ouzoulias, chef des « Bataillons de la Jeunesse », membres des Francs-tireurs et partisans (FTP). Il réalisa lui-même ce qui fut considéré comme le premier attentat meurtrier contre les troupes d’occupation, en tuant d’une balle dans le dos le 21 août 1941 un officier de la Kriegsmarine, l’aspirant Moser, au métro Barbès-Rochechouart. “

Un train en hiver / Le train des femmes pour Auschwitz / Caroline Moorehead / Le cherche-midi / 2014:

„ Ce matin-là, une trentaine de personnes attendaient le train, l’une d’entre elles était un militaire de la Kriegsmarine tout juste arrivé à Paris, Alfons Moser, qui se rendait à un entrepôt à Montrouge. Lorsqu’il monta dans le train, Fabien lui tira deux balles dans le dos. Moser fut tué sur le coup. “ (…)

Monde-diplomatique.fr / Les terroristes dans la rue et dans le roman / Geneviève Brisac / Juin 1982 / Internet:

« Mais enfin, Frédo, ces officiers, ces soldats qu’on devrait tuer, ce sont peut-être des professeurs antifascistes, des travailleurs, des pacifiques, peut-être des camarades… »

„ Un autre suggère : « Pourquoi ne pas attaquer plutôt la Gestapo, oui, des officiers de la Gestapo ? Pour ceux-là, pas de quartier ! Mais des types qu’on ne connaît pas, qui ne nous ont rien fait… »

„ Pour donner l’exemple, Frédo passera à l’action, comme le père Milon l’avait fait soixante-dix ans plus tôt. C’est ainsi que le premier officier allemand sera tué à Paris, à la station de métro Barbès. Il s’appelait Alfons Moser :

„ Huit heures cinq. Moser descend tranquillement l’escalier. “

„ Déjà le wagon de tête est passé. (…) ”

L’affaire de la section spéciale / Hervé Villeré / Fayard / 1973:

„ Déjà le wagon de tête est passé. La voiture jaune des premières classes ralentit, puis s’arrête. L’air comprimé fuse. Des portières s’ouvrent. Brustlein a le temps d’apercevoir des soldats allemands dans ce wagon jaune. Tout se passe alors très vite. Alfons Moser s’est avancé vers la porte ouverte. A l’instant même où il met le pied dans le wagon, Fredo a bondi, l’arme au poing, et à moins d’un mètre, il tire deux coups dans le dos de l’Allemand. “

**********************************

„ dans le dos “

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: