Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | March 7, 2017

Excision: mutilation matriarcale

Excision : mutilation matriarcale

Grüß Gott !

Les femmes victimes des excisions, mais gardiennes des traditions, perpétuent les mutilations, aux autres générations.

Les mutilations sexuelles féminines / Natacha Carbonne / Berg international / 2011:

„ L’exciseuse est une femme âgée, souvent forgeronne, et ses connaissances lui ont été transmises par sa mère. (…) Indéniablement, l’exciseuse bénéficie d’un grand prestige. Elle est, par ailleurs, la gardienne des traditions et le défenseur de sa pratique. “ (…)

„ Les dominés contribuent, souvent à leur insu, parfois contre leur gré, à leur propre domination en acceptant tacitement les limites imposées. (…) Les femmes sont donc leurs pires ennemies, à la fois victimes et complices…“ (…)

„ Des traîts d’une conscience opprimée, l’un de ceux qui se perpétuent est de n’avoir pas conscience d’être opprimée. C’est le cercle vicieux de l’opprimé qui maintient sa propre oppression et celle de ces congénères. C’est vrai dans le cas des femmes, qui ont tellement intériorisé leur oppression qu’elles ne sont pas seulement victimes mais complices à leur insu de la permanente discrimination, subordination et exploitation dont elles sont l’objet.“ (…)

„ La femme est consentante, obéissant peut-être avec un certain degré de masochisme aux rites coutumiers, aux tabous de son clan, qui caractérisent son état de femme.“ (…)

„ M. Traoré a évoqué avec regret le fait qu’il n’ait pas réussi à empêcher l’excision de sa petite soeur, il témoigne de sa discussion avec elle :

„“ Elle m’annonce : „ Je vais aller à notre rituel d’excision“. Je lui ai dit :“Est-ce que tu sais que c’est pas bien ? Est-ce que tu sais qu’il y a vraiment des inconvénients ?. Alors j’ai essayé de la rassurer en lui disant qu’elle n’était pas obligée de pratiquer l’excision et que ce n’était pas bien. Je constate par sa réaction qu’elle n’était pas contente et qu’elle voulait vraiment aller se faire exciser, elle avait quatorze ou quinze ans. Elle m’a répondu : „ C’est une obligation, nos ancêtres font ça “. […] Je ne savais pas si j’étais en mesure de l’interdire d’aller à son excision.“ (…)

„ Indéniablement, analyser les mutilations sexuelles féminines revient à jongler avec des paradoxes.“

„ Néanmoins, le phénomène reste éminemment complexe puique que ce sont les femmes qui pratiquent ces mutilations sexuelles. Elles interviennent en trois points : elles sont exciseuses, victimes et témoins de l’acte (seules les femmes assistent à l’excision). Elles ont ce statut paradoxal de victimes et de complices du phallocratisme intégré dans leur inconscient. La pression serait masculine et l’action serait féminine car, en effet, c’est une femme qui tient le couteau de l’excision.“ (…)

„ Par ailleurs, un autre aspect ne vient pas faciliter la tâche de la clarification de l’implication des hommes et des femmes, c’est celui de la vengeance des mères sur leurs filles, avancé par Françoise Couchard. Cette emprise maternelle sur l’intégrité du corps de la fille, sur son sexe, montre le personnage d’une “mère phallique“. “

„“ Par cette emprise sur la partie la plus intime du corps de sa fille, la mère entretenait le fantasme qu’elle savait ce qui s’y cachait, et qu’elle en disposait comme bon lui semblait.““

„ Aussi, cette emprise maternelle engendrerait l’érotisation du rapport entre le père et la fille et donc l’animosité entre la mère et la fille. En effet, la mère considérée comme la gardienne intransigeante, ne pourrait exprimer des sentiments positifs envers sa fille. Cette vengeance et ce sadisme des plus âgées sur les plus jeunes se lit dans de nombreuses descriptions littéraires ou ethnographiques de l’excision. Evelyne Accad raconte cette vengeance féminine et ce besoin de perpétuer la souffrance des femmes :

„ Et que les femmes crient, crient, crient, heureuses de se venger de ce dont la vie les a privées, elles aussi, heureuses de voir que le sang continue, que la souffrance ne s’est pas arrêtée à leur propre corps et que le cercle infernal se perpétue, et tourne et tourne et tourne. “

„ Et plus loin d’ajouter : „ Comment se protéger, comment se défendre contre ses femmes qui semblent assoiffées de sang et de sexes ensanglantés ? Son analyse est incontestable, ce sont les femmes qui exigent les mutilations sexuelles féminines, mais elle ne parle jamais de l’oppression masculine. “

„ Marie Bonaparte quant à elle parle plus volontiers de la protection que les mères accordent à leurs filles. Les mutilations seraient un moyen de protéger le sexe des filles soumis à l’appétit excessif des hommes.“ (…)

„ Les mutilations sexuelles féminines, telle un mémoire ancestrale, doivent se transmettre de génération en génération. Les mêmes gestes, les mêmes comportements doivent être répétés et c’est à la femme qu’incombe la lourde responsabilité de cette transmission.“

Le viol des viols / Pierre Leulliette / Laffont / 1980:

„ On voit que ces dégoutantes mutilations sexuelles ont toujours presque autant de supporters partisans et de partisanes, subjectifs et objectifs, même chez celles qui, prétendant prêcher la croisade pour s’y opposer, la freinent de tant de réticences qu’il n’y à rien de sérieux à attendre d’elles.“

„ Récapituler les motifs de cette complaisance quasi morbide n’est pas facile. Il y a, on l’a vu, le fatalisme : „On a toujours fait comme ça“… La peur (justifiée) de s’engager. ( …) Il y a le découragement (…) Il y a encore le cas si banal – il faut y revenir – de la victime qui, prise de haine de ne pouvoir rendre coup pour coup à ses bourreaux, se retourne tout naturellement, pauvre gourde, sur plus faible pour se „venger“. J’ai été mutilée. J’ai souffert. Il faut que les petites le soient aussi. Il n’y a pas de raison ! Chacun son tour. A femme mutilée, enfant mutilée.“ (…)

„ Si les raisons qui conduisent tant de femmes à maintenir ces rites sont aussi nombreuses que diverses (…) Ce serait oublier un des principaux : l’intérêt pécuniaire qui dirige la main qui mutile. Car l’infibulation et l’excision font vivre des quantités de gens, véritables charognards : des hommes, bien entendu, mais aussi des femmes. Infibuler, exciser, c’est un métier qui rapporte.“ (…)

„ Kateera Yassin, secrétaire générale de l’Union féminine, montera à la tribune pour faire la lumière sur cet aspect particulièrement répugnant de la question. (…) Elle accusera, également, les sages-femmes qui, de leur côté, en tirent un grand profit. „Certaines sont devenues riches“, soulignera-t-elle.“

„ On me signale le cas d’une jeune femme noire, qui par-delà les déliquescences verbales et les pauvretés politiques, aurait la réputation de vouloir réellement lutter, elle, contre ces „coutumes“ sauvages. “ (…)

„ Sans doute, commence-t-elle par me déclarer : „ Ces „rites“ sont „blâmables“. Dont acte. (…)

Qu’est-ce que, d’abord, la mort d’un enfant ? me répond cette jeune femme quand je lui signale qu’il arrive tout de même que ces rites tuent. Qu’est-ce que la mort de cinquante enfants même ? me renchérit-elle. La mort est agréable. (…) Puisque, de toute façon, d’autres enfants meurent… de faim ou de maladie, insistera-telle. “ (…)

„ Mais enfin, madame, ne pensez-vous pas qu’il n’en faudrait pas moins, en ce qui concerne les mutilations, tout effacer et surtout ne rien recommencer ? “

„ Non. Il faut laisser évoluer les choses, ne pas brusquer, attendre… “

„ Mais elles durent depuis deux mille ans. “

„ Qu’est-ce que deux cents, trois cents ans de plus ? conclura-t-elle. “

„ Interviewée, une infirmière d’Afrique occidentale précisera : „ Ici, les mutilations, on dit : „ C’est la coutume.“ Et je connais des infirmières diplomées d’Etat qui n’en continuent pas moins à les faire faire à leur filles… Les femmes sont encore très esclaves des hommes. “ (…)

„ Mme Edma Ismail, du ministère somalien de la Santé :

„ C’est un probléme médical ; c’est un problème social, c’est aussi un problème qui concerne les droits de l’homme ; parce que quand ces jeunes filles sont „circoncises“, elles n’ont certainement rien à dire à ce sujet, elles sont „circoncises“ parce que leurs mères, leurs grands-mères, leurs familles souhaitent qu’elles le soient.““

*****************************************

„ C’est une femme qui tient le couteau de l’excision. “

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: