Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | April 16, 2016

Féminisme: aspiration égalitaire

Féminisme : aspiration égalitaire

Grüß Gott !

Selon le mouvement féministe, en lutte contre l’oppression machiste, la masturbation du clitoris, vaut la pénétration du pénis.

Videos.elle.fr / Osez le féminisme / Osez le clito / Caroline de Haas / Féministe / Vidéo / Internet:

« Osez le clito est une campagne qui est née d’un ras le bol, que, globalement, on parlait beaucoup de sexe dans la société, dans les magazines féminins, et cetera, mais que la question du plaisir féminin était quand même sacrement nié, ou alors, toujours ramené à un modèle qui était celui de la pénétration, de la relation hétérosexuelle, standard quoi, entre guillemets. Et on s’est dit, euh, c’est pas très émancipateur, quoi, comme façon de voir la sexualité. » (…)

« Aujourd’hui, la libération sexuelle, elle est pas terminée. Et la preuve, d’ailleurs, quand on regarde les rapports entre les femmes et les hommes en matière de sexualité. Je prends un exemple, c’est la masturbation, par exemple, où il y a une immense, une différence impressionnante entre les hommes qui disent se masturber et les femmes qui disent se masturber, euh, alors que biologiquement, il n’y a aucune raison que les femmes ou les hommes se masturbent plus ou moins. » (…)

« C’est parce que, y a vraiment un enjeu politique important, un enjeu de société, à faire en sorte qu’il y ait une égalité totale dans la société entre les femmes et les hommes, et cette égalité totale dans le monde du travail, au foyer, dans la rue, elle passera aussi par une égalité en matière de sexualité. » (…)

« Petit à petit, moi j’espère qu’un jour, on entendra des responsables politiques parler de plaisir et parler de sexualité, euh, à la télé. (…)  »

Chaque matin je me lève pour changer le monde / Florence Montreynaud / Eyrolles / 2014:

« Quant au plaisir féminin, ses spécificités sont encore largement méconnues : ainsi, le clitoris reste-t-il l’innommé, au point que des femmes ignorent qu’elles en ont un ! Dans sa campagne « Osez le clito ! » (juin 2011), l’association Osez le féminisme ! appelle cela une « excision culturelle ». Et qui connaît le mot « cyprine », les sécrétions vaginales d’une femme désirante – un mot qui vient de Cypris, autre nom d’Aphrodite, déese de l’amour ? » (…)

« Je me souviens des découvertes que nous faisions grâce au livre Notre corps, nous-mêmes, du Collectif de Boston pour la santé des femmes, dont la traduction paraît en 1977 : l’importance du clitoris dans l’orgasme y est expliqué, sans la culpabilité due à Freund. Quelle nouveauté aussi dans l’essai de l’Allemande Alice Schwarzer La Petite Différence et ses grandes conséquences (1975), qui met en question la nécessité de la pénétration vaginale, autant dire l’ordre du monde ! »

« La sexualité est l’une des principales voies de la libération apportée par le féminisme : libération des femmes de l’oppression machiste, de la violence patriarcale, de la primauté du désir masculin ; libération des hommes de leurs rôles imposés – obligation de prendre l’initiative, d’assurer, d’être « à la hauteur » – ; libération du corps et de ses modes d’expression sexuels, avec la part d’invention et de fantaisie propre à chaque personne s’éloignant des schémas et des routines ; libération de la norme hétérosexuelle, avec l’affirmation des lesbiennes « On ne naît pas hétéro, on le devient » ».

Youtube.com / On n’est pas couché / Isabelle Alonso / Féministe / Vidéo / 25 juin 2011 / Internet:

« La foufoune est comme la République : une et indivisible. »

« – Et vous dites : le clitoris, pour l’homme, il est pas toujours facile à trouver. (…) Vous dites, chez les hommes, il y a l’écraseur qui pense avoir affaire à un bouton d’ascenseur : j’écrase, ça montra bien ; l’agaceur qui titille avec tellement de précaution qu’on a le sentiment d’escalader l’Anapurna à dos d’escargot ; le paumé qui guette la réaction de sa partenaire, alors qu’il attaque l’aine, voire le nombril ; le distrait qui oublie l’étape, passe direct à la case trésor, et qui s’étonne de la sécheresse ambiante ; il y a le brouillon, le précipité, l’hésitant, le besogneux, le maladroit… (…)  »

Dailymotion.com / Le plaisir est politique / Thérèse Clerc / Féministe / Vidéo / Internet:

« Monique Wittig qui, elle, avait quand même décelé que si on pouvait se donner du plaisir toutes seules entre nous, c’était une sacré victoire politique sur le patriarcat. » (…)

« C’était vraiment une ouverture du corps, absolument, sur le corps, absolument extraordinaire. ( …) On était comme des pouliches échappées. D’un seul coup, tout était possible. »

« Quand les femmes se sont mises à parler, ça a été ce moment magique où les femmes… c’était comme des écluses, qui avaient été fermées pendant des siècles, d’un seul coup s’ouvraient, et le flot de la parole, ça coulait, ça coulait. On devait dire beaucoup de bêtises, … » (…)

« Et donc, après, les relations homosexuelles ont commencé, beaucoup, parce que ça a été aussi une manière d’être féministe, refuser son corps à l’homme, arriver à jouir sans l’homme. C’était quelque chose d’assez magnifique. » (…)

Dailymotion.com / Ce petit bout de bonheur / Thérèse Clerc / Féministe / Vidéo / Internet:

« Tu comprends ? on prend l’aspirateur, on se branle un petit coup, c’est divin. »

********************************

« un enjeu politique important »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: