Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | February 27, 2016

Youssef Ben Brahim: harki

Youssef Ben Brahim : harki

Grüß Gott !

Youssef est un officier algérien, rallié et retourné, au service de la France. Il meurt harki et trahi.

Atdm 34.net / Promotion / Lieutenant Youssef Ben Brahim / Montpellier / Internet:

„ Cette promotion a pris pour nom : Lieutenant Youssef Ben Brahim, officier au parcours atypique, authentique soldat qui a choisi de servir la France par conviction. Elément moteur du commando “Georges” chef emblématique au combat. “

France.web.gen / Youssef Ben Brahim / Internet:

« Youssef ben Brahim, né à Saïda (Algérie) en 1927 et mort le le 27 juillet 1968 en France, est un officier français ayant participé à la guerre d’Algérie au sein du commando Georges. »

« Ancien du FLN, le lieutenant Youssef Ben Brahim fut l’un des plus redoutables combattants algériens au service de la France. »

Commando Georges et l’Algérie d’après / Armand Bénésis de Rotrou / Dualpha / 2009:

« Le 30 avril, départ de M. Youssef Ben Brahim, ex-lieutenant au Commando, conseiller général de Saïda, pour la Métropole ainsi que son garde du corps Daho et leur famille. »

« Youssef, Daho et Smaïn, comme tous ceux du commando musulman, sont condamnés à mort par le F.L.N. qui, parti légal depuis la signature des accords d’Evian (18 mars 1962), a pignon sur rue en France et se livre ouvertement et impunément à la chasse aux collabos ; Youssef et Daho sont armés ; à trois reprises, le F.L.N. tentera, mais sans succès, de les assassiner, ses tueurs, vite repérés, allant passer de vie à trépas (neuf morts) avant même d’avoir eu le temps de dégainer. »

Fncv.com / Youssef Ben Brahim / Valeurs actuelles / Frédéric Pons / 17 juin 2010 / Internet:

« Mars 1962 : les accords d’Evian mettent fin à l’Algérie française. Nommé lieutenant à titre fictif, Ben Brahim embarque pour la métropole. Avec quelques harkis qui ont échappé au massacre, il rejoint Sireuil (Dordogne) pour mettre en valeur un domaine agricole acheté par André Wormser, ami du commando Georges. Le FLN tentera à trois reprises de l’assassiner. Ben Brahim survivra, en éliminant neuf de ses agresseurs… »

Wikipedia.org / Commando Georges / Internet:

« Le Commando Georges était un « commando de chasse » constitué par le lieutenant Georges Grillot en 1959, pendant la guerre d’Algérie. »

« Il était composé essentiellement d’anciens membres du Front de libération nationale (FLN) et de l’Armée de libération nationale (ALN) ralliés à la France. »

« Le lieutenant Georges Grillot est assisté des lieutenants Armand Bénésis de Rotrou et Youssef Ben Brahim. »

« Les membres du commando étaient tous des « Français de souche nord-africaine » (FSNA). »

« Le 27 aout 1959, la visite du général de Gaulle à Saïda consacre cette réussite. Il déclare à Youssef Ben Brahim : « Terminez la pacification, une ère nouvelle s’ouvrira pour l’Algérie ». »

„ Le lieutenant Youcef Ben Brahim, né en 1927, rapatrié en Dordogne, est assassiné le 27 juillet 1968 par un des ses anciens fidèles, dont la femme avait eu une liaison avec Ben Brahim. “

Commando Georges / Des harkis de feu / Général Robert Gaget / Grancher / Paris / 1990:

« La grande majorité des Harkis du Commando Georges seront rassemblés dans les camps de Rivesaltes, du Larzac ou de l’Ardoise, près d’Avignon. Ils y seront parqués, parfois avec femmes et enfants, dans des conditions très précaires, sans bagages, sans argent, sans vêtements, sans avenir. »

« L’idée du lieutenant de réserve Wormser, chevalier de la Légion d’Honneur, est d’établir un point d’accueil tenu par les Commandos eux-mêmes, et qui offrirait gîte et travail. Pour réaliser cela, il a puisé dans sa cassette personnelle, acheté une fermette en Dordogne et il la met à la disposition de Youcef afin qu’il puisse y acceuillir des Harkis rapatriés ou évadés des geôles du F.L.N. Cette idée généreuse va contribuer à rendre plus facile l’exode des Commandos. »

« Youcef, Daho et leurs familles quittent Apt pour venir s’installer dans cette propriété et vivre de la terre généreuse de Dordogne. (…)

« Tout en dirigeant la ferme, Youcef est à l’affut des nouvelles des commandos regroupés dans les camps. Dès qu’il apprend qu’un des siens est en place, il saute dans sa voiture, fait les démarches nécessaires, ramène son Harki avec lui, recherche un logement, un emploi, en lui assurant le gîte et le couvert, en attendant mieux. »

« Mais le F.L.N. veut la tête de Youcef. Pendant six années, il va tisser sa toile. Très vite, Youcef avait ramené Houari Tayeb d’un des camps. Tayeb n’était pas un Commando en uniforme, mais un des chefs de réseaux de renseignement. Que s’est-il passé entre les deux hommes au fil des temps ? Nul ne le sait vraiment, mais de nombreux différents les opposaient. Le F.L.N., à l’écoute, va utiliser la haine qui s’installe dans le coeur de Tayeb et commanditer le crime. »

« Un matin de juin, Youcef est allé faire des courses en ville. Il n’a pris son arme qui, d’ordinaire, ne le quitte jamais. Tayeb s’en est aperçu, et il a sorti un fusil qu’il approvisionne de plusieurs cartouches. »

« Rebia a vu le manège. Paniquée, elle s’enfuit dans la forêt sans avoir pu prévenir son mari par téléphone. Tayeb s’est placé en embuscade, à proximité immédiate de la ferme, et attend. Vers 12 h 30, plusieurs coups de feu claquent : Youcef est mort. »

*********************************

« officier au parcours atypique »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: