Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | February 13, 2016

Les Gaulois: moeurs et coutumes

Les Gaulois : moeurs et coutumes

Grüß Gott !

Le peuple gaulois, arrogant et ignorant, se soumet aux grandes nations, et se civilise.

Histoire des Gaulois / Jean Picot / Volume 2 / Jusqu’à leur mélange avec les Francs / Genève / 1804:

„ Examens du caractère moral des Gaulois. Leurs vices, leurs vertus. “

„ (…) les Gaulois, à mesure qu’ils ont abandonné la vie sauvage et qu’ils se sont mêlés à des nations civilisées. “

„ Ils étaient prompts et ardens à entreprendre des guerres, mais ils ne savoient en soutenir les difficultés. Leur premier choc, disent les historiens, étoit plus terrible que celui d’un homme ordinaire ; mais le second étoit plus faible que celui d’une femme. “

„ La vigueur et la santé robuste des Gaulois, car ils connoissoient peu la maladie, étoient une suite de leur vie active, comme aussi de l’éducation simple et conforme aux loix de la nature, qu’ils recevoient. S’ils avoient su combien, au bout de vingt siècles, la constitution de leurs descendans seroit dégénérée, s’ils avoient pu voir ces êtres foibles et délicats, qui devoient un jour leur succéder, et qui les remplacent actuellement sur cette même terre où ils bravoient avec tant de facilité, toutes les intempéries de l’air, ils auroient sans doute éprouvé un sentiment douleureux. “ (…)

„ Les Gaulois s’abandonnoient volontiers à la débauche et à l’ivrognerie ; ces vices venoient chez eux de l’oisiveté. Quand ils ne pouvoient se procurer du vin, ils buvoient des liqueurs qui l’imitoient plus ou moins, et qu’ils savoient faire eux-mêmes ; lorsqu’ils pouvoient s’en procurer, ils négligeoient toutes les autres boissons et se livroient à celle-là avec fureur. “ (…)

„ Le vice de l’ivrognerie étoit profondément enraciné chez les Gaulois ; il subsista long-tems au milieu d’eux ; Charlemagne fut obligé de le proscrire par des lois sévères ; il ordonna que les juges ne pourroient pas tenir leurs séances, ni les particuliers plaider leurs causes, et être admis en témoignage, à moins qu’ils ne fussent a jeun , il établit aussi des peines rigoureuses pour les soldats qui seroient trouvés ivres pendant la duré d’une campagne. “ (…)

„ Les Gaulois, ainsi que tous les peuples sauvages, étoient ignorans, et s’en faisoient même une espèce de mérite ; ils ne s’appliquoient ni aux arts, ni aux sciences ; la chasse et la guerre étoient leur seules occupations ; ils laissoient aux femmes et aux enfans le soin de cultiver la terre et de garder les troupeaux. Ces travaux leur paroissoient indignes de l’homme. Lorsque les Romains se furent rendus maîtres de leur pays et les eurent forcé à déposer les armes, ils se livrèrent à l’agriculture. “ (…)

„ L’ignorance et le mépris des lettres, suivant une opinion assez généralement adoptée, sont la véritable origine de la poésie. “ (…)

„ Les Druides, qui étoient les chefs de la religion, cherchoient, par toutes sortes de moyens, à entretenir une ignorance dont ils profitoient, et qu’il étoit de leur intérêt de conserver ; ils ne permettoient pas, en particulier, qu’on écrivît aucun ouvrage concernant leur religion, leurs lois, leur histoire. Cette défense a été scrupuleusement observée ; il n’est parvenu aucun ouvrage de ce genre jusqu’à nous ; des étrangers nous ont transmis tous les renseignemens, toutes les lumières que nous possédons sur ce sujet. “ (…)

„ Les Gaulois étoient orgueilleux, fanfarons ; ils se plaisoient aux bravades et aux menaces, croyant par là rehausser leur mérite et ravaler celui des autres ; ils provoquoient ordinairement leurs ennemis par les injures les plus grossières, les accusant de lâcheté et de poltronnerie ; les gestes les plus insultans n’étoient pas oubliés dans ces occasions. “ (…)

„ Lorsqu’ils étoient vainqueurs, la barbarie succédoit à leurs fanfaronnades, et ils usoient de toutes sortes de cruautés envers leurs prisonniers. Souvent même ils les sacrifioient à leurs Dieux, et les faisoient périr aux milieux des tourmens ; les femmes, les vieillards et les enfans n’étoient pas exempts de leur fureur. “ (…)

„ (…) Il faudroit plutôt alléguer en leur faveur l’ignorance dans laquelle ils étoient plongés, et l’éducation grossière qu’ils recevoient. “ (…)

„ Ils étoient arrogans lorsque la fortune les favorisoit, et qu’ils étoient les maîtres ; ils tomboient, au contraire, dans le plus affreux découragement lorqu’ils étoient vaincus. “

„ Les sacrifices humains étoient en usage chez les Gaulois ; ils les regardoient comme plus agréables à la Divinité que ceux des animaux ; ils croyoient que la vie d’un homme ne peut se racheter que par celle d’un autre homme ; ainsi, lorsqu’ils avoient été délivrés de quelque danger, ils s’empressoient d’en témoigner leur reconnoissance, en immolant quelqu’un de leurs semblables. “ (…)

„ Ce qu’il faut ajouter ici, c’est qu’ils faisaient ces sacrifices avec une grande cruauté ; ils ne se contentoient pas d’ôter la vie à leurs victimes, mais ils les tourmentoient sans pitié ; (…)

„ La principale vertu des Gaulois, celle qui a été le plus souvent et le plus généralement remarquée, c’étoit le courage. “ (…)

„ L’amour de la liberté et de la patrie, porté à un grand point d’exaltation, étoit la cause de ce courage ; des victoires et des conquêtes multipliées en furent l’effet. “ (…)

„ Il est certain que cette haine dura tant qu’ils conservèrent quelques restes de liberté ; elle survécut même à leur soumission : leurs fréquentes conspirations contre les Romains en ont été la preuve. “ (…)

„ Les Gaulois avoient pour principe que l’esclavage étoit le plus grand des malheurs. “

„ Après la fondation de Marseille, les Phocéens et les Romains dûrent apprendre aux Gaulois à se bâtir des demeures plus commodes ; cependant, tant que la Gaule ne fut pas assujettie à un joug étranger, ces demeures furent simples, ainsi que le comportoient les moeurs et la manière de vivre de ses habitants : du bois, du chaume ou des roseaux, quelques fois seuls, quelques fois réunis avec de l’argile, en formoient l’assemblage ; le toit ou le couvert étoit composé de la même matière que les parois, on voit d’après cett descrition que les Gaulois ignoroient l’usage des fenêtres. “ (…)

„ On ne sait pas précisément quand les Gaulois ont commencé à bâtir des villes ; mais sans doute, cet usage ne remonte pas chez eux à une bien haute antiquité ; les Grecs et les Romains ont dû être leurs maîtres à cet égard comme à tant d’autres. “ (…)

„ Il est dommage qu’ils nuisissent à leur beauté de leurs traits et de leurs formes par quelques pratiques désagréables. Ainsi, par exemple, ils se frottoient le corps d’urine, et s’en lavoient les dents, persuadés que cet usage étoit excellent pour la santé. “ (…)

*****************************************

„ Les Grecs et les Romains ont dû être leurs maîtres “

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: