Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | September 28, 2015

1914-1918: femmes tirant la charrue

1914-1918 : femmes tirant la charrue

Grüß Gott !

Telles de fringantes juments, les femmes de paysans, en jolies robes tartan, s’en vont herser les champs.

Assemblee-nationale.fr / 14 / Commission de la défense nationale et des forces armées / Internet:

« Les femmes, c’est vrai, se sont retrouvées dans des situations particulièrement éprouvantes ; elles n’avaient, par exemple, plus de chevaux pour tirer les charrues, car ceux-ci avaient été envoyés au front – nous avons d’ailleurs fait de la photo de femmes tirant une charrue une des affiches les plus connues de la Grande Guerre. »

Museedelagrandeguerre.eu / 1914-1918 / Les femmes dans la Grande guerre / Musee Bossuet de Meaux / Internet:

„ Dans le monde rural la femme a toujours travaillé : la maison, les animaux et les moissons représentent son quotidien… Elle sait faire marcher une exploitation agricole et immédiatement elle se mobilise pour continuer le travail du paysan absent… La récolte de l’été 1914 est faite et les champs sont ensuite labourés au prix de lourds efforts physiques car les chevaux ont été réquisitionnés… La photographie de trois femmes tirant la charrue et d’une la dirigeant est dans toutes les mémoires. »

Youtube.com / 1914-1918 / Les femmes aussi ont fait la guerre / Une histoire oubliée / Vidéo / Internet:

« Des millions de femmes, des campagnes, doivent se mettre au travail dans des conditions difficiles. Les paysannes ramassent les foins, labourent, sauvent les récoltes. La simple charrue, l’araire et son manche sont faits pour les hommes. Le manche est bien trop haut pour les femmes. A chaque sillon, dès que l’apprentie-laboureuse rencontre une pierre, le manche revient violemment dans la poitrine ou le visage, c’est un véritable calvaire ! [photo] »

Saone.fr / Cérémonie du 11 novembre 2014 / Discours de Antoinette Le Bras / adjointe / Internet:

« A l’occasion de cette commémoration du centenaire, il nous a semblé nécessaire de nous arrêter quelques minutes sur la contribution des femmes à l’effort de guerre qui a revêtu des formes multiples. »

« Ces femmes ont dû maintenir l’activité des fermes, parfois sans les chevaux, réquisitionnés par l’armée, et labourer les champs en tirant les charrues à la seule force de leurs bras. »

Racontemoi1418.fr / Cité scolaire Louis Pasteur de Somain / Août 1914 / La mobilisation des femmes / 16 avril 2014 / Site reconnu par l’Etat / Internet:

„ 4 Août 1914, la France déclare la guerre à l’Allemagne. Le 5 Août Raymond Poincaré annonce l’Union Sacrée. Le 7 Août René Viviani appelle à la mobilisation des femmes et des enfants pour pallier au manque de main d’oeuvre masculin. René Viviani exhorte les femmes et les enfants: « Vous ne pouvez pas rendre à la Patrie un plus grand service », « Il y aura de la gloire pour tous ».

« C’est ainsi que 900 000 femmes d’exploitants et plus de 100 milliers de femmes d’ouvriers agricoles vont labourer, vendanger, semer, moissonner… Et cela pendant 4 ans. Leur travail va permettre d’approvisionner des grandes villes mais aussi le front. Les femmes vont mériter leur surnom de « patronne » et de « gardienne », d’autant qu’avec la réquisition du bétail les femmes vont devoir labourer en s’attachant avec des cordes à leur charrue. »

Ecoleplampalais.fr / Les CE-CM visitent les tranchées de Pressins / Ecole de Plampalais / Internet:

« Après la visite des tranchées, nous sommes allés voir quelques expositions. Nous avions un questionnaire à remplir et nous avons appris beaucoup de choses sur la vie des Français pendant la guerre. Par exemple, les femmes jouaient un rôle important. Elles devaient remplacer les hommes à l’usine, fabriquer des munitions, porter des sacs de charbon. Elles devaient même tirer les charrues car les chevaux de trait étaient réquisitionnés par l’armée. »

Apidmcloud.net / Centanaire 14-18 / Les femmes remplacent les hommes / Histoire 14-18 / Il y a cent ans / Savigny-les-Beaune / Video / Internet:

« Alors qui, pour faire les vendanges et les travaux des champs ? Et bien, ceux qui restent : les réformés, les exemptés, les trop jeunes, les trop âgés pour être mobilisés, et bien sûr : les femmes. »

« Elles s’attellent alors [photo] aux plus lourds travaux habituellement réservés aux hommes. Toutes n’ont pas les moyens d’embaucher des journaliers, souvent des réfugiés belges ou venus des départements occupés. »

Youtube.com / Les femmes au travail pendant la Première Guerre mondiale / Sylvie Brodziak / Vidéo / février 2015 / Internet:

„ et on voit ainsi les paysannes s’épuiser au travail. Egalement, la réquisition des animaux de trait, chevaux et boeufs, ne facilite pas les choses, et toutes n’ont pas les moyens, même en se groupant, de se mécaniser. Les accidents sont nombreux : membres sectionnés par la faucheuse, des mauvais coups, des chutes, les maladies, aussi, contractées par la fatigue. Bien sûr, il y a une recrudescence de fausses couches et de naissances prématurées. D’autre part, les outils étaient inadaptés aux femmes, et il a donc fallu, non pas les adapter, même si on va le voir, il y a des progrès qui vont être faits, mais il fallait faire avec (…) “

„ Les femmes ont donc, effectivement, participé à l’effort de guerre. Et vous voyez, cette photo a été utilisée par le Canada, hein, ce sont des femmes françaises qui ont été effectivement utilisées pour une affiche canadienne. Ils servent la France, hein. ”

Youtube.com / Les héroïnes oubliées de la guerre 14-18 / Martine Gasquet / Vidéo / Mardi 10 mars 2015 / Internet:

„ Alors les paysannes se mettent au travail, mais elles se mettent au travail dans des conditions abominables. Il n’y a plus dans la ferme que les enfants ou les handicapés. Les chevaux ont été réquisionnés pour l’armée. Donc, c’est physiquement qu’elles vont tirer le soc.“ (…)

Societehistoirechambly.org / Seigneurie de Chambly / Paul-Henri Hudon / Quebec / Canada / Internet:

„ Quand les hommes et les fils sont partis au front, alors que les boeufs sont réquisitionnés pour nourrir les armées, qui les remplace aux travaux des champs ? Une illustration pathétique parue dans le journal La Presse de Montréal, le 17 janvier 1918, répond de façon éloquente à la question. Les femmes de la maisonnée, bien sûr. “

« À la place des hommes qui luttent au front. Les femmes héroïques de France. »

« Celles dont les maris et les fils sont au front n’hésitent pas à s’atteler vaillamment à la charrue et à s’astreindre aux plus rudes travaux de la ferme. Rien ne leur coute et elles trouvent tout naturel d’accomplir les plus fortes tâches, quand il s’agit de remplacer ceux qui font, là-bas, le coup de feu contre l’ennemi commun. »

« Le spectacle qu’offre la vignette ci-dessus – spectacle touchant, s’il en est – se rencontre dans maints endroits de la France depuis que l’heure du combat a sonné. »

„ Bien sûr l’image était destinée à émouvoir les contemporains du Québec, en ce début de conscription militaire. On désirait attendrir les “insoumis”, les récalcitrants, les pacifistes et tous les objecteurs de la guerre. Voyez ce qui se passe là-bas. Imaginez-vous vos mères et vos soeurs dans la même situation? Les héroïques mères de France assument, elles, cet effort avec naturel et vaillance, écrit-on.“

„ Mais est-ce bien sûr ?  L’historien peut questionner ce message. Est-ce que ce rude labeur fut vraiment généralisé («en maints endroits») ? Et même, est-il seulement possible que trois personnes, même des mâles très virils, puissent tirer une charrue sur des dizaines d’hectares de terrain ? On peut en douter.“

„ Alors, est-ce que la photo serait un montage pour la propagande de guerre ? “

********************************

« Serait-ce un montage ? »

P1060283 (2)

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: