Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | July 5, 2015

Jean De Lattre : original

Jean De Lattre : original

Grüß Gott !

Personnage de théâtre, et homme de caractère, le général de Lattre, se met vite en colère.

Gloria.tv / Argoud / Pour l’honneur d’un drapeau / 1/3 / Video / Internet:

„ De Lattre de Tassigny “

„ C’est un personnage de nature assez exceptionnelle. Il avait d’énormes qualités, mais pour la grande majorité des officiers, il avait quelques défauts tout de même qui passaient mal. En particulier, il avait des foucades, des colères terribles, et surtout certaines manies qui le faisaient mal juger. Il était, on peut dire, systématiquement et volontairement en retard lorsqu’il passait une revue. Il inspectait un régiment, il arrivait à six heures du soir. Bon, l’inspection, la plupart du temps, se terminait mal. Il disait au colonel : „ Je repasserai à trois heures du matin, moyennant quoi, il repassait à cinq heures du matin. Qui est-ce qui en subissait les conséquences ? C’est évidemment le colonel, en premier lieu, et aussi tous les officiers, tous les hommes. C’était pas très agréable. Bon, en tout cas, sa réputation auprès de l’armée était tout de même mitigée.“

Youtube.com / Canal Académie / La France en Allemagne en 1945 / Les vaincus seront les vainqueurs / Jean-Christophe Notin / Video 2 / Internet:

« L’armée est dirigée par un homme qui est un sacré personnage, c’est le général de Lattre de Tassigny. Pourriez-vous nous présenter ce personnage ? »

« C’est véritablement un condottiere, un personnage haut en couleur, et sur lequel il y aurait encore beaucoup, beaucoup de livres à écrire, sans doute. Donc, c’est un guerrier, je dirais, en quelque sorte, professionnel… »

« Alors, c’est une forte personnalité, un homme de caractère ? »

« C’est le moindre qu’on puisse dire. Il est vraiment, il est soit très très aimé, soit détesté largement (…) C’est quelqu’un de très théâtral : alors, on l’a surnommé du Théâtre de Marigny. C’est quelqu’un qui s’improvisait dans les popotes, il fallait absolument être nickel du point de vue uniforme, qui aimait beaucoup l’apparat, rouler dans de grosses berlines, annoncées par des motards. Donc, quelqu’un qui ne laissait pas indifférent (…) Il était craint au point de vue discipline. Il arrivait dans une chambrée, dans un régiment, si tout n’était pas nickel, il partait dans des fureurs pas possible. »

De Lattre / Bernard Destremau / Flammarion / 1999:

« Chez de Lattre, la laideur cause une souffrance physique qu’il domine difficilement. Son étalage l’exaspère, et il lui arrive alors d’accabler à l’excès ceux qui la portent sur leur personne ou dans leur comportement. Commet se permet-on de gâcher des heures si exaltantes par de la vulgarité affichée ? »

Atelier Luca.com / Tranche de vie-vie tranchée / René Cruse / Vidéo / Internet:

Pour ceux qui n’ont pas connu Jean de Lattre de Tassigny, je ne peux qu’esquisser sa physionomie, en disant simplement qu’il ressemblait un peu à Polichinelle, avec son nez crochu et sa petite voix calme qui zozotait.“

„ A toutes les heures du jour et de la nuit, il entrait dans nos tentes.“

« Le général aimait un peu trop tendrement les jeunes hommes beaux et bien bâtis. Il avait une préférence bien marquée, trop marquée à mon goût, pour les blonds, qu’il aimait voir le plus déshabillés possible. Il ne tolérait pas un poil sur la poitrine, et il fallait montrer son torse rasé au basket-ball. »

« Et ce général était très curieux. Il a d’ailleurs été un trés grand chef, ça j’ai rien à dire, mais du point de vue du caractère, c’était incroyable. Il fallait se tenir, il fallait être rasé de près, il fallait les lits au carré, il fallait obéir au milieu de la nuit, se lever pour une inspection. Il était d’une dureté, il ne dormait pas. » (…)

« Et alors, quand était pas content d’un officier, il lui arrachait les galons, il le remettait deuxième classe. Et puis deux jours après, il le renommait avec une supériorité. Mais j’ai jamais compris, jamais. Vraiment c’était, pour moi, c’était un tout fou. Mais du point de vue militaire, il s’est trouvé être, d’avoir bien commandé le débarquement et la suite, ça, je peux pas dire du mal de lui. 

« Mais, par-dessus le marché, il aimait beaucoup voir les gens nus, et particulièrement les blonds. Il fallait pas avoir un poil sur la poitrine. D’où tout le monde en concluait qu’il était homosexuel, ou en tout cas bisexuel, mais homosexuel. Et ça, je l’ai mis dans mon livre, que, et cetera. Et, il était … bon, mais c’était lui, c’était un homme très original. »

Les vaincus seront les vainqueurs / Jean-Christophe Notin / Perrin / 2004:

« La symphonie selon De Lattre »

„ C’est sa manière si curieuse, commente-t-il [Monsabert], tantôt brutale, tantôt charmante, tantôt enveloppante, tantôt cassante : injuste et sentimentale ! Quel être curieux ! Que de qualités : l’intuition, les antennes ! L’assimilation ! Que de défauts ! la mauvaise foi dans le parti pris, l’égotisme, le manque de constance, peut-être, dans l’amitié ! “

*********************************

« Quel être curieux ! »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: