Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | June 16, 2015

Saint-Pol-Roux: fin tragique

Saint-Pol-Roux : fin tragique

Grüß Gott !

Un vieux poète, magnifique et urémique, sous l’Occupation allemande, succombe à une attaque.

Les lettres françaises et les Etoiles / 1942-1944 / le Cherche midi / 2008:

« Un poète. C’est en juin 1940 à Camaret où il vivait avec sa fille que le grand poète Saint Pol Roux qui avait alors 73 ans a été tué par les soldats de Hitler. Ceux-ci envahirent son domicile, violèrent devant lui sa fille, tuèrent sa servante et l’assommèrent quand il voulut s’opposer à ces crimes. Mademoiselle Saint Pol Roux parvint à se trainer sur la route où elle fut découverte sans connaissance. Le poète de « La Dame à la Faulx » fut alors transporté à l’hôpital où il mourut de ses blessures. Il fut interdit aux journaux de mentionner la fin tragique d’un des plus grands et plus purs parmi les symbolistes français. »

C’était ma guerre, ma France et ma douleur / Maurice Druon / Plon / 2010:

« Il [Le Silence de la mer] était dédié à la mémoire de Saint-Pol-Roux, poète assassiné. »

« Saint-Pol-Roux, dit le Magnifique, figure quasi légendaire du mouvement symboliste, et revendiqué comme précurseur par les surrealistes, fut tué à quatre-vingts ans, à la fin de juin 1940, dans son manoir de Bretagne, par un soldat allemand ivre. »

Wikipedia.org / Saint-Pol-Roux / Internet:

« Dans la nuit du 23 au 24 juin 1940, un soldat allemand investit le manoir, viola la fidèle gouvernante et blesse grièvement Divine à la jambe d’une balle de révolver. Il sera souvent dit et écrit que le soldat viola Divine, chose qu’elle réfuta par la suite. Saint-Pol-Roux échappe miraculeusement à la mort. Le soldat allemand s’enfuit, effrayé par le chien de la maison, fut arrêté, condamné à mort par un Conseil de guerre et fusillé. Saint-Pol-Roux, qui était à Brest pour s’occuper de sa fille, avait négligé de mettre ses inédits en lieu sûr. Lorsqu’il retourna à Camaret et trouva le manoir livré au pillage et ses manuscrits déchirés, dispersés ou brûlés, il ne se remit pas de ce choc. Transporté le 13 octobre à l’hôpital de Brest, Saint-Pol-Roux « le Magnifique », « mage de Camaret », atteint d’une crise d’urémie, y meurt de chagrin le 18 octobre. »

Espritsnomades.com / Sitelitterature / SaintPolRoux / Internet:

« Le soir du 23 juin, les Allemands déferlent sur la Bretagne. Un groupe surgit au manoir et le 24 juin 1940, et un soldat ivre tue la servante Rose, brutalise le vieil homme de 80 ans, blesse par balles Divine avant de la violer. Des manuscrits innombrables sont déchirés ou brûlés, dispersés sur la lande le 3 Octobre. »

« Le vieil homme ne survivra que quatre mois. Il s’éteindra le 18 octobre à l’hôpital de Brest. »

Ma tv video France 3 / Le manoir de Saint-Pol-Roux à Camaret / Video / 11/8/2008 / Internet:

« Un soir de juin 40, un soldat allemand entre dans le manoir, blesse le vieux poète, tue sa fidèle gouvernante, et viole sa fille Divine. Certains manuscrits sont brûlés, d’autres dispersés au vent. Saint-Pol-Roux en mourra de chagrin quelques mois plus tard. »

Le drame de 1940 / Manuscrit autographe de Divine Saint-Pol-Roux / Internet:

” Vers 10 et demi du soir, un soldat allemand qui s’était présenté l’après-midi sous prétexte d’achat frappa à l’une des portes du manoir. Reçu par notre servante Rose Bruteller il explique qu’il avait ordre de contrôler la maison, des soldats s’étant échappés et demanda que l’on prévint les maîtres, sur son insistance notre servante nous fit descendre mon père et moi. ” (…)

” Il arma son pistolet automatique mon père voulut lui sauter dessus mais j’avais déjà l’arme braquée sur les reins, il y eut une courte lutte dans la cave m’étant jetée devant mon père, que l’allemand allait abattre, celui se retourna vers moi et tirant à bout portant sur ma jambe. Le coup de feu provoqua l’éclatement du tibia, puis il s’en prit à mon père, qui luttait m’appelant désespérement, me croyant tuée, il tira, mon père sentit les balles lui frôler le visage, notre servante ayant du faire dévier le bras armé, il s’évanouit à ce moment-là, le croyant mort et fut laissé pour tel par l’allemand qui tira ensuite sur notre servant la tuant de trois balles dans la bouche. J’assistais impuissante et horrifiée à cette scène atroce. ”

Saint-Pol-Roux / Théophile Briant / Seghers / 1952-1989:

„ Et le drame commença, ainsi que les menaces, dont le poète parle dans sa lettre. Ce que l’homme voulait, le lecteur l’a deviné… Soudainement, il saisit l’un des revolvers et enjoignit brutalement aux habitants du manoir de descendre à la cave. Il poussa Divine dans l’escalier du canon de son arme, et sitôt dans la cave se jeta sur elle… Son père ayant voulu la protéger, l’Allemand déchargea son revolver, et au cours d’une affreuse mêlée, qu’éclairait à peine la lampe posée sur les dalles, Divine fut grièvement blessée à la jambe, et Rose, qui s’était jetée devant le corps de sa maîtresse, tuée sur le coup d’une balle en pleine bouche. Quant à Saint-Pol, qui avait essuyé deux coups de feu, il roula inanimé „contre les pierres du soubassement.“

„ Au prix d’efforts surhumains, Divine parvint à ramper hors du manoir jusqu’à la lande, où on la découvrit au matin, baignant dans son sang. Quant à Saint-Pol, qui, malgré son âge, était d’une résistance peu commune, il revint à lui, et, ne voyant pas sa fille, sortit somnambuliquement du manoir, sans même voir la malheureuse, qui n’avait plus assez de force pour crier vers lui. Il descendit vers Camaret pour y chercher des âmes, pour essayer de fuir cette vision d’enfer, pour oublier ce manoir shakespearien, aux prunelles éteintes, qui dressait ses tourelles mystérieuses devant l’impassible Océan, et qui n’abritait plus que le cadavre de l’héroïque servante, qui symbolisait par son martyre la Poésie et la Bretagne assassinées…“.

„ J’ai raconté plus haut comme l’auteur des Féeries intérieures, qui avait survécu à ce drame, et qui avait négligé de mettre ses inédits en lieu sûr, après son départ de Camaret, trouva un jour d’octobre le manoir de Coecilian livré au pillage, et ses manuscrits déchirés ou brûlés. C’était l’anéantissement de trente années de travail, et pour Saint-Pol, qui, par pureté professionnelle, avait sans cesse différé la publication de ses oeuvres, dont chacune avait la proportion de l’“Atlantide“ de Falla, comme un avortement colossal.“

„ Il ne put surmonter cette nouvelle épreuve.“

„ Le 13 octobre, on le transporta à ce même hôpital de Brest où sa fille était déjà en traitement, et une crise d’urémie se déclara.“

„ Chaque jour, Divine était autorisée à rendre visite à son père, dont les forces déclinaient peu à peu, sans espoir de guérison possible. On la menait en civière jusqu’au chevet de l’agonisant…“ (…)

„ A l’aube du 18 octobre, le grand poète. dont toute la vie n’avait été que noblesse de coeur et poésie, et que le Destin frappait à la fin de ses jours avec une incompréhensible cruauté, rendit le dernier soupir sous les yeux de sa fille Divine, l’Ange de sa Solitude.“

***********************************

La mort du poète fut donc due :

a. aux soldats de Hitler ?

b. à un soldat ivre ?

c. aux blessures ?

d. au chagrin ?

e. à l’urémie ?

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: