Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | April 19, 2015

Vichy: régime euthanasique

Vichy : régime euthanasique

Gruß Gott !

Les internés mentaux, sous le régime de Vichy, meurent de faim. Une cachexie longtemps cachée.

Le massacre des aliénés / Des théoriciens nazis aux praticiens SS / Yves Ternin / Socrate Helman / Casterman / 1971:

„ On ne faisait rien pour maintenir les autres en vie. Comme on interdisait toute alimentation chez ces petits malades, le certificat de décès portait : „amaigrissement, cachexie“.

„ Lors de ma visite à Eglfing-Haar, (automne 1939) le directeur Pfannmüller nous conduisit dans une salle très propre et bien entretenue. Il y avait de quinze à vingt-cinq petits lits, avec des enfants de un à cinq ans. Pfannmüller exposa ses vues sur ce service:

„ „ Ces créatures (il parlait des enfants en question) représentent pour moi, national-socialiste, surtout une charge pour notre corps populaire. Nous ne tuons pas par poison, piqûres ou méthodes analogues qui fourniraient des nouveaux matériaux de propagande à la presse étrangère et à certains Suisses (il parlait sans doute de la Croix-Rouge). Notre méthode, comme vous pouvez le voir, est beaucoup plus simple et naturelle.“ (…)

„ Le meurtrier expliqua plus tard que la nourriture n’était pas retirée tout d’un coup, mais graduellement.“

„ A Eglfing-Haar, le Dr Pfannmüller avait mis au point une nouvelle technique : le traitement par la diète. Il obéissait ainsi aux recommandations d’une circulaire du Ministère de l’Intérieur de Bavière, datée du 30 novembre 1942:

„ Objet: Soins dans les établissements thérapeutiques et hospitaliers.”

„ Compte tenu des cironstances créées par la guerre et de l’état de santé des pensionnaires des établissements, il n’y a plus lieu de leur fournir les mêmes soins sans tenir compte du travail productif qu’ils représentent et de leur assurer un traitement sans qu’ils fournissent un travail. Ainsi il est ordonné, avec un effet immédiat, de soigner ceux qui fournissent un travail utile, tels les enfants susceptibles d’être éduqués, les invalides de guerre et ceux qui souffrent de psychose de l’âge, mieux que le reste des malades.“

„ Depuis plusieurs années, le Dr Pfannmüller avait commencé à appliquer les restrictions alimentaires. En 1942, à Eglfing-Haar, le poids moyen des patients étaient de 60 kg, soit 3 kg de moins qu’avant la guerre, les membres du personnel ayant déjà commencé à détourner les aliments des malades.“

„ De janvier 1943 à la fin de la guerre, il fut interdit de donner aux malades de la viande ou des matières grasses. Chaque jour les pensionnaires recevaient des légumes, des pommes de terre et une tranche de pain. “

” Le massacre des aliénés / documents annexes:

„ Dans les établissements de Saxe, les témoins ont établi, sans doute possible, que le taux de mortalité est augmenté par la privation de nourriture. L’alimentation a été réduite à une dépense quotidienne de 22 à 24 pfennigs – je l’ai appris d’une personne digne de foi. Comme les malades.”

„ Des témoignages oraux ou écrits rapportent de façon convaincante que les malades ne cessent de crier : „J’ai faim ! J’ai faim !“.“

L’hécatombe des fous / La famine dans les hôpitaux psychiatriques sous l’Occupation / Isabelle von Bueltzingsloewen / Aubier / Flammarion / 2007:

„ Le bilan de la politique d’extermination des malades mentaux et aux infirmes et handicapés par le régime nazi est donc extrêmement lourd. Il inclut bien évidemment les alienés internés dans les asiles situés en territoire tchèque et polonais, assassinés dès l’automne 1939, les aliénés internes dans les asiles soviétiques, éliminés par les Einsatzgruppen à partir de juin 1941, ou encore les aliénés éliminés dans les Balkans. Mais faut-il lui adjoindre aussi comme le suggèrent certains, les 45.000 aliénés morts de faim dans les asiles de la France occupée ? “

„ Les historiens sont bien naïfs d’attendre quoi que se soit de l’examen des sources ; car le Führer a su tirer les leçons de l’opposition suscitée par l’action T4. Il a alors décidé que les ordres de „mise à mort“ ne seraient plus donnés par écrit et qu’on ne gazerait plus les malades. On les laisserait mourir de faim, cela paraîtrait plus naturel. “

L’abandon à la mort… de 76.000 fous par le régime de Vichy / Armand Ajzenberg / André Castelli / L’Harmattan / Internet:

„ Sous le régime de Vichy (1940-1945), 76.000 malades mentaux sont morts dans les hôpitaux psychiatriques français. Morts de faim.“

L’abandon à la mort / Armand Ajzenberg / L’Harmattan / 2012:

„ Alors qu’en Allemage le nazisme, suite à un décret secret de Hitler et préludant ainsi à d’autres exterminations, éliminait les fous dans les chambres à gaz, mais aussi par un traitement dit „de la faim“, en France, le gouvernement collaborateur de Vichy, sans loi ni décret, mais par l’application d’un mot d’ordre discret qui aurait pu être „laissez-les mourir“, parvint à peu près au même résultat. “

„ D’abord, comment ne pas être frappé par ces morts : les fous allemands victimes d’une „extermination dure“ de septembre 1939 à août 1941, et les fous français victimes d’une „extermination douce“, du printemps 1941 au printemps 1945 (on meurt plus lentement de faim que dans les chambres à gaz). “

(…)

„ Donc, 100.000 ou 120.000 fous morts (gazage et injections mortelles) dans une Allemagne qui comptait alors 65 millions d’habitants et 76.000 fous (ceux morts de faim, froid et des maladies qui s’ensuivent) dans une France qui comptait elle 42 millions d’habitants. En Allemagne, le gazage concernait tous les malades mentaux (vieux, malades et autres). Il faut comparer ce qui est comparable et donc prendre en compte en France la totalité des morts dans les hôpitaux psychiatriques, c’est-à-dire les 76.000, et en Allemagne les 100.000 morts selon Willy Dresden. On obtient alors:

– En Allemagne : 1,54 mort par „extermination dure“ pour 1000 habitants.

– En France : 1,81 mort par „extermination douce“ pour 1000 habitants.

„ Pour 120.000 morts par gazage et injections, selon les chiffres de Bernd Lauss, de septembre 1939 à la fin de la guerre, on a alors:

– En Allemagne : 1,85 mort par „extermination dure“ pour 1.000 habitants.

– En France : 1,81 mort par „extermination douce“ pour 1.000 habitants.

„ En Allemagne et en France donc, „à peu près“ les mêmes résultats.“

„ Avec ces comparaisons macabres, force est de constater qu’au plan des résultats, si l’on ose dire, Vichy fut aussi efficace, malgré „l’absence d’intention génocidaire de la part du régime en place“, que les nazis avec le „génocide perpétré à l’encontre des malades mentaux.“

(…)

„ Mais, même si nous l’avions dit, mourir par les gaz sur ordre secret en Allemagne et mourir de faim en France, sans ordre écrit, mais en vous ayant d’abord refusé pendant deux ans les 500 calories nécessaires à votre survie et que finalement on ne vous en ait accordé que la moitié (alors même, on le verra, que ces 500 calories étaient insuffisantes), n’est-ce pas partager un sort similaire ? D’un côté on a décidé votre mort, de l’autre on a pratiqué une non-assistance à personne en danger vous conduisant à la mort.“

*********************************

„ La similitude avec la situation en France ne manque pas d’être troublante.“

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: