Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | October 18, 2014

1940: fer de lance allemand

1940 : fer de lance allemand

Grüß Gott !

L’armée allemande, en l’an 1940, perce l’armée française, avec une pointe de lance. Et un manche pourri.

Wikipedia.org / La bataille de France / Internet:

« La première escadrille française envoyée au-devant des colonnes blindées allemandes pénétrant en Belgique, ne les a pas bombardées in extremis. Les pilotes avaient cru discerner dans leur environnement immédiat des colonnes de réfugiés et ont voulu à tout prix éviter de causer des pertes parmi ces derniers. »

« Mais toutes les prévisions alliées sont déjouées, les Allemands utilisant à plein les concepts de choc et de vitesse. Le couple char-avion communiquant par radio et la concentration des moyens sur des points sensibles du front allié surprennent par leur rapidité d’action les états-majors français et belges. Le fer de lance de l’armée allemande (une dizaine de divisions blindées) traverse le massif des Ardennes jugé impénétrable par les généraux français ralliés à l’opinion du maréchal Pétain. »

Archives.aisne.fr / Seconde guerre mondiale / Drôle de guerre, étrange défaite / Internet:

„ Le 10 mai 1940, les Allemands passent à l’offensive. Conformément à la manœuvre Dyle-Breda, élaborée par le général Gamelin, l’élite de l’armée française et le British Expeditionary Force se portent à leur rencontre en Belgique. Le 13 mai, le fer de lance de l’armée allemande perce le point faible du dispositif allié dans les Ardennes. Sa mission est d’atteindre au plus vite les côtes françaises pour encercler les troupes alliées engagées en Belgique.“

Dailymotion.com / Guerre de 40 filmée par les Allemands / Vidéo 2 / Internet:

Claude Carlier:

„ Là, l’erreur également à ne pas commettre, c’est de s’imaginer que l’armée française, elle est battue par l’armée allemande. Non, l’armée française, elle est battue par le fer de lance de l’armée allemande, très bien équipée, très bien commandée, avec une remarquable doctrine d’emploi qui enfonce l’armée française. Le reste de l’armée allemande, il ressemble beaucoup à l’armée française. Ils sont à pied, hein, en vélo. Certains sont même à cheval. Les Allemands ont cru avoir une armée invincible, ils avaient quand même oublié qu’une partie de leur armée était peut-être presque invincible, mais pas la totalité. Donc, la victoire contre la France a occulté ce qu’était réellement l’armée allemande. “

Jean-Louis Crémieux-Brilhac:

„ La moitié de l’armée allemande ne figure pas, n’est pas représentée sur les films et dans les images de propagande. C’était une armée à pied, de soldats assez agés, et qui, comme une partie de notre infanterie, se traînait avec des charrettes trainées par des chevaux ou des mulets sur lesquels étaient entassées des cantines et des mitrailleuses. Car on imagine, à travers la propagande de Goebbels, naturellement, que l’armé allemande était uniquement faite de ces jeunes héros, l’élite de la Germanité. Mais c’est pas vrai, l’armée allemande, c’était aussi cet arrière-train qui péniblement avançait sur les routes avec ses brêles et ses charrettes. “

Colonel Jacques Vernet:

„ Ce bataillon qu’on voit sur une route, tête nue, le casque accroché au ceinturon, l’arme à la bretelle, vraisemblablement, ça a dû être tourné à quelques kilomètres à l’intérieur des lignes. Mais c’est vrai que l’image est belle, et si on la prend au premier degré, elle est impressionnante, et elle plaît, c’est sûr. Ça a dû rassurer les mamans allemandes de l’autre côté du Rhin, en disant : ” Nos garçons, ça se passe bien, ils sont gais et heureux.” La guerre en dentelles presque. “

Jean-Yves Le Naour:

„ Il faut abaisser l’adversaire, dire aux Allemands : „ Nous allons gagner, nous sommes les plus forts ! Regardez notre adversaire, notre adversaire est plus faible qu’il en à l’air, vous n’avez pas à avoir peur, nous allons triompher de lui facilement ! “ Bon, ça c’est important, c’est la bataille morale. ”

Dailymotion.com / La guerre éclair 3/3 / Vidéo / Internet:

„ Les soldats pensent appartenir à une armée moderne et invincible. Une illusion qui leur coûtera cher. En réalité, la Wehrmacht ne dispose que d’une poignée de divisions modernes. Celles-ci sont déployées à l’avant, en pointe de lance. Sur les 157 divisions mobilisées, dix seulement sont blindées, et six d’entre elles sont motorisées. Derrière les blindés arrivent les unités attelées qui, d’un point de vue technologique, n’ont pas évolué depuis Napoléon. Le gros des troupes progresse à pied, la plupart des divisions sont mal équipées, seule la moitié de cette armée est véritablement opérationnelle.“

Le mythe de la guerre-éclair / La campagne de l’Ouest de 1940 / Karl-Heinz Frieser / Belin / 2003:

„ L’armée allemande ressemblait à une lance avec une pointe d’acier trempé, dont le manche, en bois, paraissait d’autant plus pourri qu’il était long. (…) Pourtant cette pointe d’acier porta un coup mortel aux Alliés. Le fait qu’elle se soit détachée du manche caractérise le déroulement des opérations. Les troupes d’élite avaient attaqué avec une telle fougue que – contrairement à toutes les prévisions – elles laissèrent sur place la masse non motorisée de l’armée de terre. Les divisions d’infanterie en furent réduites à un rôle de figurant.“

**********************************

„ La guerre en dentelles “

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: