Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | June 9, 2014

Saint-Just & Séchelles

Saint-Just & Séchelles

Grüß Gott !

Deux avocats français, pendant la Révolution, rédigent la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Pour le bonheur commun.

Assemblée-nationale.fr / Constitution de 1793 / An 1 / Internet:

„ Déclarations des droits de l’homme et du citoyen ”

„ Le peuple français, convaincu que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d’exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat la règle de ses devoirs ; le législateur l’objet de sa mission. – En conséquence, il proclame, en présence de l’Être suprême, la déclaration suivante des droits de l’homme et du citoyen.”

„ Article premier – Le but de la société est le bonheur commun. – Le gouvernement est institué pour garantir à l’homme la puissance de ses droits naturels et imprescriptibles.”

(…)

Wikipedia.org / Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 / Internet:

« La Constitution de la première République a été rédigée par une commission dont faisaient partie Saint-Just et Hérault de Séchelles. La paternité du texte est débattue : souvent attribuée pour sa majeure partie à Hérault de Séchelles dont le style mais surtout l’écriture se retrouvent sur la plupart des documents de travail de cette commission, certains y voient davantage l’influence de Saint-Just. Cette dernière a abouti également à la Constitution de l’an I qui ne fut jamais appliquée mais dont l’application fut souvent réclamée par la gauche française jusqu’au début du XXe siècle. Le premier projet de Constitution de 1946 fait d’ailleurs référence à cette déclaration. »

Wikipedia.org / Marie-Jean Hérault de Séchelles / Internet:

« Marie-Jean Hérault de Séchelles, né à Paris le 15 novembre 1759 et guillotiné à Paris le 5 avril 1794, est un homme politique français, député de Seine-et-Oise à la Convention nationale. »

« En juin, il fut chargé, au nom du Comité de salut public, de présenter un rapport sur le projet de constitution dont il est le principal rédacteur. Ce sera la grande constitution de l’an I, terminée le 24 juin 1793 mais dont l’application sera reportée à la fin de la guerre. Sans doute y avait-il déjà réfléchi pendant sa mission dans les nouveaux départements. Le 16 février 1793 par lettre Jeanbon-Saint-André informait les 4 députés de l’exécution de leur demande quant à leur “vœu formel” sur le sort du roi, mais aussi avec satisfaction de l’évolution des projets constitutionnels : rejet des plan de Condorcet, Vergniaud et Barère. Hérault devint suppléant au Comité de législation et membre du Comité de salut public, du 11 juillet 1793 au 29 décembre 1793. »

« Lié avec Danton, on l’accusa d’entretenir des relations avec les émigrés, et la Convention, sur proposition de Saint-Just, le décréta d’accusation. Il comparaît devant le Tribunal révolutionnaire avec les dantonistes du 13 au 16 germinal an II (2 au 5 avril 1794), est condamné à mort et guillotiné avec eux. »

« Il est également un des principaux rédacteurs de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793. »

Wikipedia.org / Louis-Antoine de Saint-Just / Internet:

« Louis Antoine Léon de Saint-Just, né le 25 août 1767 à Decize (Nivernais), mort guillotiné le 10 thermidor an II (28 juillet 1794) à Paris, est un homme politique français de la Révolution française, un des plus jeunes élus à la Convention nationale, membre du groupe des Montagnards, soutien indéfectible de Robespierre avec qui il est emporté dans sa chute du 9 thermidor. »

« D’une éloquence remarquée, il se distingue par l’intransigeance de ses principes prônant l’égalité et la vertu ainsi que par l’efficacité de ses missions au cours desquelles il redresse la situation de l’armée du Rhin et participe à la victoire des armées républicaines à Fleurus. Combattant politiquement les Girondins, les Hébertistes puis les Indulgents, il fait voter la confiscation des biens des ennemis de la République au profit des patriotes pauvres. »

« Il est notamment l’inspirateur de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793. »

***********************************

Saint-Just : guillotiné

Séchelles : guillotiné

Claire GRUBE

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: