Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | May 16, 2014

La querelle du Filioque (3)

La querelle du Filioque (3)

Grüß Gott !

De qui procède le Saint-Esprit ? C’est une grave discussion, qui sépare les chrétiens d’Orient et d’Occident. Un scolastique précise le différend.

La procession du Saint-Esprit / S. Anselme de Cantorbery / Michel Corbin / Cerf / 1990:

(…)

„ Voyons maintenant comment la relation restreint cette conséquence de l’unité de Dieu. Nous disons que Dieu est Père. Puisqu’un unique Dieu est Père, Fils et Saint Esprit, l’unité de Dieu exige que le Fils soit le Père et que l’Esprit Saint soit le Père, mais la relation y fait obstacle en interdisant que le Fils ou le Saint Esprit soient Père. Assurément, ni la nature ne permet, ni l’intelligence ne saisit que celui qui existe de quelqu’un soit celui de qui il existe ; ou que celui de qui existe quelqu’un soit celui qui existe de lui. Or, le Fils et l’Esprit Saint existent du Père. C’est pourquoi ni le Fils ni l’Esprit Saint ne peuvent être Père, quoique Dieu soit Père et qu’un unique et même Dieu soit Père, Fils et Saint Esprit. La même chose est reconnue si Dieu est dit Fils. La conséquence de l’unité de Dieu veut, en effet, que le Père et l’Esprit Saint soient Fils. Mais le Père de qui est le Fils ne peut être celui qui est de lui. Quant au Saint Esprit qui existe en procédant du Père, Il n’est pas celui qui est en naissant du Père. De même quand on dit : Dieu est Esprit Saint, l’unité susdite requiert que le Père et le Fils soient aussi Saint Esprit. Mais ni le Père de qui est l’Esprit Saint ne peut être celui qui est de lui ; ni le Fils qui existe en naissant du Père n’est celui qui est en procédant du même Père, c’est-à-dire l’Esprit Saint. En outre, quand il apparaîtra que l’Esprit Saint est du Fils, alors il sera évident, pour cette raison aussi, que le Fils ne peut être Esprit Saint ni l’Esprit Saint, fils.”

„ Considérons encore comment les oppositions susdites font obstacle à la conséquence de l’unité susdite. Dieu est de Dieu. J’accepte pour une fois ceci : puisque le même Dieu est Père, Fils et Saint Esprit, il suit, selon cette identité, que Dieu le Père est Dieu, et Dieu de qui est Dieu ; semblablement, que le Fils est Dieu de Dieu, et Dieu de qui est Dieu ; et mêmement l’Esprit Saint. Mais chercher si chacun est Dieu de qui est Dieu, ce n’est autre que considérer si chacun, pris singulièrement, est Dieu de Dieu. De Dieu, en effet, ne peut être Dieu que le Père ou le Fils ou l’Esprit Saint, et que du Père ou du Fils ou du Saint Esprit. Examinons donc si chacun est Dieu de Dieu, et il apparaîtra si chacun, pris singulièrement, est Dieu de qui est Dieu. Mais le Père ne peut être de Dieu en raison de l’opposition déja dite. Comme Dieu, en effet, n’est qu’ou bien Père ou bien Fils ou bien Esprit Saint ou bien deux d’entre eux ou bien les trois ensemble, Dieu le Père ne peut être de Dieu qu’en étant ou bien du Père, c’est-à-dire de lui-même ou bien du Fils ou bien du Saint Esprit, ou bien de deux ou bien de trois. De lui-même, Il ne peut pas être, puisque celui qui existe de quelqu’un et celui de qui existe quelqu’un, ne peuvent être le même. Du Fils, Il n’est pas, parce que le Fils est de lui et que, pour cette raison, Il ne peut être du Fils. De l’Esprit Saint, Il n’est pas, parce que l’Esprit Saint est de lui, et qu’Il n’est pas capable d’être celui qui est de lui. De deux ou de trois ensemble, le Père ne peut pas être pour la même raison d’opposition. Quant à Dieu le fils, il est nécessaire qu’Il soit de Dieu le Père, parce que le Père n’est pas de lui. Mais du Fils, c’est-à-dire de lui-même, il ne peut être, parce que celui qui existe de quelqu’un n’est pas le même que celui de qui il existe. Est-il, d’autre part, du Saint Esprit ou le Saint Esprit est-il de lui, on le montrera ci-après. Quant au Saint Esprit, nous dirons d’abord s’Il est, selon la conséquence susdite, du Père et de lui-même. Du Père, certes, il est nécessaire qu’Il soit, parce que nulle opposition n’y fait obstacle. Le Père, en effet, n’est pas de lui. Mais qu’Il soit de lui même, c’est impossible, parce que celui qui existe de quelqu’un ne peut être le même que celui de qui il existe. En tout cela, rien ne fait obstacle, à la conséquence de l’identité de l’Unique, si ce n’est quelqu’une des oppositions susdites. Et ce qui est ici connu advient nécessairement en tout ce qui est dit de Dieu immuablement. ”

******************************

„ Il faut maintenant rechercher, par les raisons irrécusables dites plus haut, si le Fils est de l’Esprit Saint ou l’Esprit Saint du Fils … ”

Claire GRUBE

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: