Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | March 19, 2014

France: génie bienfaisant

France : génie bienfaisant

Grüß Gott !

La grande nation, impérialiste et paternaliste, protège les plus faibles. C’est son droit.

La mise en valeur des colonies françaises / Albert Sarraut / Payot / Paris / 1923:

« La France doit envisager ses devoirs non seulement vis-à-vis d’elle-même, mais vis-à-vis de l’Europe et de l’univers ; et je crois ardemment que son génie bienfaisant peut exercer sur la paix du monde et le progrès humain une influence décisive, par l’effet des hautes et généreuses disciplines morales qui composent sa tradition d’altruisme. »

« C’est avec elles, en effet, qu’elle a créé la confiance et l’ordre parmi les races indigènes qu’elle gouverne. Ce qui caractérise, à cet égard, sa politique coloniale et lui confère une physionomie propre, c’est son sens d’humanité ; elle procède essentiellement de la grande idée de la solidarité humaine. La France a répudié dès longtemps la conception brutale du vieux pacte colonial qui basait sur l’éternelle inégalité des races et sur le droit du plus fort l’opération d’entreprise uniquement conçue pour l’intérêt du conquérant. Le seul droit qu’elle veuille connaître, c’est le droit du fort à protéger le plus faible. La France qui colonise ne travaille pas que pour elle, son avantage se confond avec l’avantage du monde. »

« Et alors que tant de légendes ont couru sur nos erreurs coloniales, alors que tant d’autres encore, plus malveillantes et plus odieuses, essaient de nous donner figure d’impérialistes ne cherchant partout qu’à imposer par la force des armes, comment n’aurions nous pas le droit de montrer au monde, avec fierté, ce domaine colonial où, mieux que les effectifs dérisoires de ces corps d’occupation, la confiance et la gratitude des populations indigènes assurent le respect de cette grande paix française dont les meilleurs instruments sont la justice et la bonté ! »

« Ainsi, nous savons coloniser, contrairement à ce que nous avons trop longtemps pensé de nous-mêmes. Et le témoignage irrécusable nous en est venu, nous en vient encore, de toutes parts, de nos rivaux autant que de nos amis. »

« La puissance économique et le rayonnement extérieur d’une métropole colonisatrice ont pour conditon première le développement la prospérité, la croissance robuste, la vitalité des possessions filiales, qui sur les divers points de l’univers attestent le génie bienfaiteur de la Mère-Patrie lui offrent de vigoureux point d’appui et ajoutent leur propre force à l’élan de son expansion mondiale. »

« La France qui colonise va organiser l’exploitation pour son avantage sans doute mais aussi pour l’avantage général du monde de territoires et de ressources que les races autochtones de ces pays arriérés ne pouvaient à elles seules ou ne savaient mettre en valeur et dont les profits étaient ainsi perdu pour elle comme pour la collectivite universelle. »

« Mais il est une autre richesse que le protecteur français va s’attacher aussi et surtout à accroître, la richesse humaine, la valeur morale et sociale, la valeur d’humanité des races protégées. »

« Dès lors dans l’expansion coloniale ainsi comprise il n’y a plus comme à l’origine droit du plus fort mais droit du fort à aider le plus faible, ce qui est vraiment le droit le plus noble et le plus haut de tous. »

« L’opération n’est plus unilatérale elle est conçue pour l’avantage et le bien des deux parties. Il n’y a plus spoliation d’une race par une autre, mais association suivant la formule heureuse qui est devenu la devise de notre politique coloniale. »

« Mise en valeur de la richesse naturelle, mise en valeur de la richesse humaine ! La politique coloniale française voit en nos protégés, quelle que soit la couleur de leur peau, quel que soit le retard de leur évolution, des hommes et non une masse anonyme et servile, des âmes et non des troupeaux d’ergastules ou des « éponges fiscales ». »

« La bonté, certes, cette sublime vertu, est à la base de son oeuvre civilisatrice, mais aussi la grande pensée de justice qui imprègne la tradition du pays de la Déclaration des Droits de l’Homme. »

« Et puis, enfin, il est une autre chose qu’il faut dire, que nous gardons le droit et la fierté de dire, car c’est elle qui, dans une large mesure, explique la tranquillité profonde où nos colonies demeurent, tandis que d’autres pays sont aux prises, dans leurs possessions, avec des difficultés que nous ne connaissons pas. Le secret de notre paix coloniale, il est moins dans la réalité de notre force que dans le signe de notre autorité. Ce signe, c’est le coeur. L’indigène le connaît. Il ne s’y est point mépris. Nous sommes pour lui des affectueux, des « rayonnants », des êtres d’une même famille, la grande famille humaine. »

« Nous, paternellement, nous savons, contre notre poitrine, appuyer avec douceur l’humble visage de frère noir ou jaune, qui entend les pulsations de notre coeur battre à l’unisson du sien. On demandait un jour au gouverneur général d’une de nos grandes colonies la formule  de la politique par laquelle il avait attaché à la France l’enthousiasme fervent des populations indigènes : « C’est, dit-il, la Déclaration des Droits de l’Homme interprétée par saint Vincent de Paul. »»

« La conquête matérielle n’a pas suffit à notre désir. C’est surtout la conquête morale que nous cherchons, la conquête de l’homme par la bonté, le progrès bienfaiteur et la beauté du droit. (…) Nos fonctionnaires et nos colons, dont l’oeuvre créatrice est si souvent admirable, ne doivent jamais perdre de vue que le véritable prestige de leur race sur l’indigène résulte moins de l’usage ou de l’apparat de leur force que du rayonnement incontesté de leur supériorité morale. »

************************************

« Nous, paternellement, nous savons … »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: