Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | November 29, 2013

Lucky Willy

Lucky Willy

Grüß Gott !

German soldiers, during World War II, win the heart of women in the conquered countries. A first name is particularly lucky.

Les femmes de l’Ouest sous l’Occupation / Isabelle Soulard / Témoignages / Geste Editions / 2002:

« En revanche, « la veuve joyeuse de Corné » comme l’appelle la presse de l’époque n’écope que d’un an de prison. Pourtant, les faits qui lui sont reprochés sont au moins aussi graves : Il aura fallu l’occupation allemande, écrit un journaliste, pour que la veuve X., devienne à quarante-cinq ans l’héroïne d’une aventure sentimentale ! Son Roméo, un sous-officier allemand du nom de Willy ne devait pas être trop difficile ! … Et au jour de la Libération, c’est chez l’inculpée que Willy, déserteur, fut arrêté avant que sa maîtresse ne soit tondue par les FFI de l’endroit. »

Echo 62.com / Le Pas de Calais en ligne / Conçus pendant l’Occupation allemande / Internet:

„ Pendant la Seconde Guerre mondiale, les informations sur la contraception étaient prohibées. Quand un couple illégitime s’aimait, la femme était donc punie : elle voyait son ventre s’arrondir. “

„ En 1942, Georgette, la mère de Francis, habitait Calais, rue Gambetta. Son mari était prisonnier, elle vivait avec ses parents dans une maison qui jouxtait une autre, réquisitionnée par les  Allemands. Quatre soldats employés des chemins de fer y logeaient. La mitoyenneté des jardins, les mois qui passent, la jeunesse… « Ma mère éprouva des sentiments pour Willi Knöri, raconte Francis. De cet amour, je suis né le 23 janvier 1943 ».

„ Les Françaises étant considérées comme une sous-race par la loi aryenne, il était donc interdit aux Allemands de les épouser. De toute façon, Willi a dû quitter Calais pour le front d’Italie… De toute façon, il était déjà fiancé. “

Youtube.com / Uktv History / Sex, Love & War / Video / Episode 4 / WWII documentary / Internet.uk:

„ In occupied Europe opportunities existed for men and women to have sex with the enemy, but in Britain very few had any direct contact with Germans. Among the exception were those living on the Channel Islands. At the beginning of July 1940 less than a month after the fall of Dunkirk, Nazi forces landed on Guernsey.“

„ Dolly Edwards was 15 at the time of the invasion. (…) She was terrified by the arrival of the Germans on the Island. (…)  Little did she know but by the end of the war one of them was to be the father of her loved child.“

„ We were always told that when the Germans were in France, they raped all the girls, and any baby they nailed the door, and we believed it, didn’t we? “

„ Impressed by his kindness and good manners Dolly began a romance with Willy, but a month ahead both would pay a heavy price for to sleep with the enemy.“

„ I wanted a baby from Willy because I knew he would stay true to me, but if ever he got killed, I though I would have something of the man I loved. So we deliberatly got pregnant.“

Rutube.ru / L’Occupation intime / TF 1 / Vidéo intégrale / 27 ceH 2011 / Internet:

« Seuls restent en France les vieux de quarante ans. Beaucoup vont vivre de véritables histoires d’amour avec des Françaises. Parmi eux Willy Hanzig… Il est stationné sur les côtes de la Manche, et il rencontre Francine… »

« J’avais pas encore 16 ans, mon père étant déjà très âgé, je préférais un homme âgé à un jeune. J’allais au lycée. Je passais devant leur cantonnement. Y-en avait un qui me disait à chaque fois : « Venez boire un petit café, mademoiselle ! » Un jour, je lui ai répondu en allemand que j’apprenais au lycée : « Mes parents m’attendent ! ». Mes parents étaient crémiers. C’était important par ces temps-là. Un jour, Willy m’a proposé d’aller à la plage. J’ai accepté. Il m’a dit : « Je vais t’apprendre à nager ! ». Trois dimanches de suite, je suis allée à la plage avec lui. Après, je suis allée le voir chez lui. Il avait réussit à avoir une piaule. Il écoutait des disques, surtout Carmen. Et un jour, j’ai eu un malaise… »

« Elle est enceinte… les parents la mettent au couvent où elle accouche d’un petit garçon. Elle rentre chez elle où sa mère prétend que c’est son fils. »

« J’ai un souvenir impérissable, j’peux pas y penser… j’peux pas y penser sans pleurer… snif. »

Youtube.com / Uktv History / Sex, Love & War / Video / Episode 4 / WWII documentary / Internet.uk:

„ At the beginning of the war, there were only two prison camps in Britain, ready to hold German POWs. By the end of the fighting there would be over 600, and by 1946 nearly 170.000 were involved in agricultural labour.“

„ In Leicester two German prisoners were sent to work with Laura Clark and her husband on their farm.“

„ One of the prisoner made a great impression on Lawrence because of his attitude to his labours. That man was Willy Forst.“

„ After several weeks Laura began a friendship with Willy that would have devastating consequences on her marriage.“

„ As their feeling for one another grew stonger, and worring that they may be soon separated, Laura made a shocking decision : „ and that’s why I took this step, very big step, dangerous step : to have his Baby ! “

„ Within weeks Laura received the news : she was pregnant with Willy’s baby. But as far as her husband was aware, the baby was his.“

Enfants maudits / Jean-Paul Picaper / Ludwig Norz / Editions des Syrtes / 2004:

„ Tu sais, je ne me rappelle plus de rien. Ma tête a volé d’un côté et de l’autre tellement on m’a frappée. On me posait toujours et toujours les mêmes questions. Ils voulaient savoir comment lui, cet Allemand, il se comportait au lit. Je ne répondais pas. Et je recevais une nouvelle gifle, ma tête volait à gauche. Ils m’ont même demandé combien de centimètres mesurait son sexe. Je ne répondais toujours pas. Alors on continuait à me gifler. Et ma tête volait à droite. Je n’arrive même pas à te raconter tout ce qu’ils voulaient savoir ces hommes, mes compatriotes.“

„ A ce moment du témoignage, Marita, bouleversée, a cessé de poser des questions, et c’est Henriette qui l’a interrogée à son tour, en commançant par lui demander si Hambourg était une jolie ville. L’enseignante allemande a parfaitement compris alors qu’Henriette souhaitait rechercher son père, dont elle ne savait rien, sinon son nom – Willy Michelsen.“

************************************

Lucky Willy, with a big …

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: