Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | November 10, 2013

La conquête de l’Algérie

La conquête de l’Algérie 

Grüß Gott !

La France, en l’an 1830, en Algérie, lance une expédition. Puis extirpe et extermine.

L’Algérie française / Son passé, son avenir / Jean-Gabriel Cappot de Feuillide / Paris / Plon / 1856:

„ Quand nous avons conquis un pays, éblouis du succès toujours rapide de nos armes, nous nous étonnons que n’en posséder que le sol. Les moeurs, les habitudes, les lois, la langue, tout, jusqu’à la religion et aux costumes des peuples conquis, nous sont matière à stupéfaction et à raillerie. Nous sommes toujours prêts à demander à nos armes qu’elles nous fassent raison de tant de dissemblances, qu’elles nous soumettent les intelligences et les âmes comme elles nous donne la possession des maisons, des plaines, des fleuves, des montagnes.“

„ A cette heure encore, les conséquences s’en font sentir, je ne dirai pas seulement par le sauvage système des razzias à fond sur tout ce qui vivait ou croissait au soleil, par les haines et les répulsions que tant de deuils avaient laissés dans la race indigène, par la nudification complète du sol, livré aux extirpations, aux incendies, et où forêts, vergers, moissons, faisaient place à l’envahissement des luxuriantes broussailles, tout cela, je ne l’inscrit que pour mémoire.“

„ Quand nous entreprîmes la conquête de l’Algérie, nous n’avions aucun système arrêté d’occupation (…) Nos hommes d’Etat, nos généraux, nos marins n’en connaissaient à fond ni la mer, ni les côtes, ni les populations, ni les moeurs, ni le pays, ni la société, ni le gouvernement. Pour nos hommes d’Etat, pour nos généraux, comme pour le vulgaire, l’Algérie était, sur les côtes, un nid de pirates qu’il fallait nettoyer, et dans les terres, un tourbe de sauvages qu’on pourrait exterminer ou refouler comme les tribus de l’Amérique.“

„ Bien avant mon séjour en Afrique, quand on recevait les bulletins de nos victoires et parfois aussi de nos revers, j’avais entendu poser et je posais moi-même cette question : „ Ne pourrait-t-on pas s’établir en Algérie sans exterminer et sans opprimer les Arabes “ ?

„ A l’heure de la bataille, on rencontra sur la côte africaine le nid de pirates ; on le foudroya. A l’heure de l’occupation, il se trouva que la tourbe sauvage était des populations tenant au sol par l’agriculture et par une antique nationalité. Elles se montrèrent peu disposées à se laisser exterminer ; elles étaient nombreuses et vaillantes, et avaient dans leurs montagnes des positions formidables. Elles furent aussi fort peu soucieuses d’être refoulées ; derrière leurs montagnes, il n’y a plus que des sables, que le désert.“

„ Nous lançâmes dans le pays les colonnes victorieuses du littoral, où déjà, par des actes inutiles de dévastations, de sauvagerie, nous avions démenti les belles phrases publiées sur le but civilisateur de l’expédition. On aurait pu croire que nous étions, non le châtiment, mais la continuation de la barbarie.“

„ L’ardeur belliqueuse des généraux et des soldats, non plus que les idées de domination absolue, ne furent pas les seules causes de cette première chasse aux Arabes, qui a été suivie de tant d’autres.“

„ Les premiers arrivages de France avaient apporté cette foule d’opérateurs et de brocanteurs avides qui se précipitent sur les pas des armées victorieuses pour ramasser et se partager les  dépouilles des pays conquis. Déjà, dans Alger, la terreur avait fait bien des émigrations ; bien de belles propriétés étaient passées pour un peu d’argent, fort au-dessous de leurs valeurs, aux mains des spéculateurs qui en avaient été enrichis. Les soldats racontaient des merveilles des plateaux et des vallons qu’ils avaient franchis, et où ils n’avaient encore tout brûlé, ni tout dévasté. “

„ Que de bonnes spéculations, de bons marchés il y aurait à faire, si peu qu’on sût exploiter la frayeur répandue par les premiers succès de nos armes ! Certes les Arabes ne demanderaient  pas mieux en échange de quelques pièces d’or, que de s’en aller bien loin de ces Roumis, de ces chiens de chrétiens, qui venaient souiller de leur présence, la terre des vrais croyants, des enfants de Mahomet ! “

„ S’ils refusaient, bonne aubaine ! on les chasserait. S’ils résistaient par les armes, meilleure aubaine encore ! le papier des cartouches du soldat ferait une oeuvre plus solide et surtout plus rapide que le papier timbré du notaire : il n’y aurait plus rien à débattre, ni avec leurs possessions, ni avec leurs héritiers. La terre au premier occupant, sans bourse délier, et possession vaut titre : voila le droit de la conquête ! “

„ Si, des premiers faits de la politique militaire, qui dès les premiers jours ont violemment molesté la nationalité arabe, on veut entrer dans la multiplicité des actes de dévastations, d’exactions, de meutres, de viols qui ont spolié, ruiné, outragé, décimé les individualités ; (…) “

„ Si, la rougeur au front, on est forcé de convenir que dans cette première période de la conquête, la France n’a guère présenté à la race arabe, comme spécimen de notre civilisation, qu’un ramassis impur de spéculateurs s’abattant sur les propriétés, maisons et terres, poussant aux batailles, pour obtenir à vil prix, par la terreur, des ventes, des transactions, des marchés, “

„ Il faudra bien reconnaître que les Arabes, non plus seulement comme peuple qui ne veut pas être exterminé, mais comme membre de la grande famille humaine, ayant droit à la vie et à la propriété, ont été contraints par nous, pour se défendre, de guerroyer à outrance ; que c’est par nos propres excès, et non par les leurs, que nous sommes rentrés dans le système de l’extermination et du refoulement.“

„ Ils ont fait un démenti pour les hommes qui prétendaient qu’on ne pouvait les gouverner qu’avec le sabre et le bâton.“

„ On exterminait les Arabes, disait-on, à cause de leur perfidie et du peu de foi qu’il fallait ajouter à leurs promesses les plus solennelles. “

„ On exterminait les Arabes en disant qu’ils ne travailleraient jamais avec nous, ni pour nous, et qu’ainsi leur présence en Algérie serait un éternel obstacle à toute entreprise de routes, de canaux, de défrichements, de cultures. “

„ On exterminait les Arabes sous prétexte qu’ils enterraient, gâtaient ou brûlaient leurs denrées pour n’avoir pas à nourrir nos troupes.“

„ On exterminait les Arabes parce que, disait-on, ils ne voudraient pas louer leurs bras aux travaux agricoles des conquérants, et que dès lors il fallait bien faire de la place aux travailleurs qui viendraient d’Europe. “

„ On exterminait les Arabes parce que, assuraient-on encore, les tribus guerrières qui forment chez eux comme une noblesse d’épée, ne seraient jamais nos alliées, nos auxiliaires. “

„ Enfin on exterminait les Arabes sous prétexte que nous n’aurions avec eux et par eux ni commerce, ni culture, ni rien de ce qui met en communication pacifique un peuple avec un autre peuple. “

„ Avec le fer on extermina les Arabes ; avec l’or on les eût conquis.“

« C’est du reste ce côté méconnu de la nature arabe qui, puissamment aidé par les impossibilités que l’autre côté opposait au système de l’extermination, a fini à la longue par agir sur la conscience même des exterminateurs. Autant au moins que nos victoires, il a contribué à tuer ce système. Je suis certain qu’en prenant ainsi la question, l’histoire dira un jour que ce sont les Arabes qui nous ont pacifié comme malgré nous. »

„ Quand nous occupâmes le Sahel, il fallut raser le sol et exterminer les races ; sans quoi, disaient ces hommes, on ne pourrait ni s’établir ni cultiver. On rasa, on extermina.“

„ Quand nous nous étendîmes dans la province d’Oran, sans laquelle, disaient-ils, notre conquête serait toujours menacée par les tribus du Sud, ils demandèrent qu’on rasât et qu’on exterminât, pour qu’ils pussent cultiver. On rasa, on extermina encore. “

„ Quand nous nous lançâmes dans les deux expéditions, si coûteuses d’or et de sang, de la province de Constantine, sous le prétexte aussi d’abriter notre conquête contre les tribus de l’Est, ce furent les mêmes exigences d’extirpation et d’extermination. “

„ On tuera des hommes, on violera des femmes, on brûlera des villages, on refoulera des tribus, on rasera le sol d’oliviers, de vignes, d’orangers. “

*********************************

„ On rasa, on extermina.“

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: