Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | September 23, 2012

Gaule: grande civilisation

Gaule : grande civilisation

Grüß Gott !

La civilisation gauloise, avant l’arrivée des Romains, est comparable à la civilisation grecque et romaine. Peut-être.

Dailymotion.com / Senat / Alésia la bataille continue / Vidéo / Internet:

Christian Goudineau:

« Heureusement que Vercingétorix a perdu. Sa défaite nous faisait entrer dans le monde civilisé, le monde de Rome, le monde des lois, le monde de la paix, ce que en réalité nous sommes véritablement devenus, et ce que nous sommes encore … »

Franck Ferrand:

« Ça, c’est d’une importance capitale ! … cette idée que la civilisation serait entrée sur nos vieilles terres gauloises, de la Pax romana, et parce que les Romains sont arrivés avec leur esprit très avancé, n’est-ce pas !? »

Benoît Duquesne:

« C’est pas vrai ? »

Franck Ferrand:

« Mais bien sûr que ce n’est pas vrai ! Je ne veux pas passer pour celtomane, mais il faut savoir que la civilisation gauloise, à bien des égards, pouvait être comparée à la civilisation gréco-latine… arrêtons, arrêtons avec ce délire ! Là, on est dans le délire ! Et c’est peut être le grand problème, une grande partie de archéologes, des professeurs, et derrière des enseignants… sont convaincus qu’Alésia est la bénédiction par laquelle la civilisation est entrée en Gaule. »

Benoît Bertrand-Cadi:

« Vous voyez bien que Vercingétorix est allé à Rome, il a une éducation, il a suivi une éducation, il a appris, … »

Laurent Olivier:

« La défaite d’Alésia représente le passage par lequel, dans cette conception traditionnelle de l’histoire, on passe de l’état de barbarie des Gaulois, à l’état de civilisation. Evidemment que c’est un mythe, évidemment que c’est un mythe ! »

France Inter / 2000 ans d’histoire / Nos ancêtres les Gaulois / François Desouche / Jean-Louis Bruneaux / Internet:

François Desouche:

« Qu’est-ce qu’ils nous ont laissé, finalement, en héritage, si nous sommes leurs héritiers, heu, Jean-Louis Bruneaux ? Parce qu’après tout, c’est vrai qu’il y a peu de traces archéologiques de leur passage ? »

Jean-Louis Bruneaux:

« Effectivement, ils nous ont laissé très peu de choses. Parce c’était une civilisation extrêmement fluide. Mais ce qui est important, c’est que c’était une civilisation, mais qui ne s’est pas matérialisée vraiment dans des monuments, des vestiges grandioses, comme la Grèce ou Rome a pu le faire. Et c’est ce qui fait la difficulté d’approcher ce peuple. Mais ils nous ont laissé effectivement des choses plus ténues : la langue par exemple. »

L’intégration des mots venus d’ailleurs / Henriette Walter / Internet:

« C’est parce que les contacts entre les Gaulois – qui parlaient une langue celtique – et les Romains – qui parlaient le latin – ont été constants pendant plusieurs siècles, que des mots gaulois ont pu pénétrer dans la langue qui allait devenir le français. Dès le IIIe siècle après J.-C., les Gaulois ont commencé à envoyer leurs enfants à l’école latine et eux-mêmes ont appris le latin, un latin qu’ils ont émaillé de mots gaulois. On en retrouve la trace bien plus tard en français. L’apport du gaulois a été peu considérable dans la langue courante, avec seulement quelques dizaines de mots. »

L’école des cadavres / Louis-Ferdinand Céline / Paris / 1938:

« Nous disparaîtrons corps et âme de ce territoire comme les Gaulois, ces fols héros, nos grands dubonnards aïeux en futilité, les pires cocus du christianisme. Ils nous ont pas laissé vingt mots de leur propre langue. De nous, si le mot « merde » subsiste, ça sera bien joli. »

Histoire de la France / Karl Ferdinand Werber / Les origines / Fayard / 1984:

« La longue période de paix que va connaître la Gaule jusque vers la fin du IIe siècle après J.-C. complétera le processus de romanisation du pays et le rendra irréversible. Elle apportera le bien-être aux classes supérieures et moyennes. Elle favorisera l’augmentation de la population. La Gaule lui devra la généralisation de l’écriture. Mais la langue écrite est évidemment le latin, langue d’ailleurs imposée dès les premières heures de l’occupation romaine, pour tout contact avec les autorités. »

« La romanisation, dont on a souvent souligné la rapidité, ne pouvait se faire que si les Gaulois s’en chargeaient. »

« De toute facon, une conscience historique propre des Gaulois, si tant est qu’elle ait existé, n’a guère laissé de traces, et l’on n’a vraiment aucune trace d’une tradition populaire. Que même la dernière lutte héroïque d’un Vercingétorix ne nous soit connue que par le récit du vainqueur est un fait qui donne à réfléchir. »

Histoire de France / Karl Ferdinand Werner / Poche / Références / 1984:

« La victoire de l’Empire et l’éclat des armes romaines pendant plus de deux siècles firent des riverains de la Méditerannée – mer intérieure de l’Empire – les partenaires de la plus grande communauté économique que le monde ait vue juque-là. Des communications navales faciles et un système routier admirable rapprochèrent des pays qui, peu de temps auparavant, ne se connaissaient même pas. La Gaule entrait de plain-pied dans ce monde et avec un succès économique étonnamment rapide. Elle se transformait, s’internationalisait, s’enrichissait, se civilisait et se romanisait en attendant de se christianiser. »

 La tyrannie de la pénitence / Pascal Brückner / Grasset / 2006:

« En tant que Français et deux mille ans après, nous pouvons soutenir que l’invasion de la Gaule par les Romains fut au final une bonne chose et sans la défaite de Vercingétorix devant César à Alésia, sans l’infusion de la culture gréco-romaine sur notre territoire, nous serions restés longtemps une myriade de tribus aux mœurs frustres, aux cultes obscurs. »

Ina.fr / Alésia 52 av. JC / Les grandes batailles du passé / 26.12.1973 / Vidéo / Internet:

René Goscinny:

« Ils étaient d’un esprit assez brouillon … ils étaient extrêment individualistes, ce qui peut être une qualité ou un défaut, en tout cas, c’est ennuyeux quand vous avez une armée romaine qui vous tombe dessus. »

« Mais, il y a une qualité dans laquelle les Français, de tous temps, se sont reconnus, c’est bien entendu dans le courage, les Gaulois étaient courageux, ils sont restés célèbres pour leur courage, et nous aimons à croire qu’il nous en reste quelque chose. »

Monument aux morts : « Honneur aux héros de 1914-1918, dignes fils des Gaulois »

« Nous avons démystifié une défaite. Les Gaulois, bien entendu, ils ont été vaincus par les Romains, tout le monde le sait, il n’y avait pas de potion magique, … et, par conséquent, ils étaient vaincus, et je crois que les gens ne s’en sont jamais vraiment remis, les gens n’osent pas le dire, mais ils n’aiment pas les défaites …  »

« Alésia, 52 avant Jésus-Christ, la Gaule vaincue devient une colonie romaine. Après, tous les bons élèves connaissent l’histoire : l’invasion des Francs, Clovis, le vase de Soissons, et cetera, et cetera. Mais avant, comment savoir ?

« De ces fameux Gaulois, il n’en reste que des os, quelques objets, quelques armes. Oui, ils étaient beaux parleurs, mais ils méprisaient l’écriture. Leurs temples, c’était la nature. Leur histoire, des légendes. Comment reconstruire un monde à partir de quelques sépultures ? »

****************************************

« De ces fameux Gaulois, il n’en reste que des os. »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: