Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | August 17, 2012

Indochine: légion étrangère

Indochine : légion étrangère

Grüß Gott !

Les légionnaires, soldats de la France, exécutent les ordres et les personnes, qui luttent pour la liberté et l’indépendance.

Youtube / La légion étrangère en Indochine / Video 1/6 / Internet:

„ La France tente de reconquérir les colonies qu’elle a perdues lors de la Deuxième Guerre mondiale. C’est le début de la guerre d’Indochine. Dans ses rangs on trouve des soldats originaires de tous les pays du monde. Les ordres sont donnés en français, mais on monte à l’assault en criant : „ Hurra “ comme en allemand, car 70 % des légionnaires sont d’origine allemande ou autrichienne.“

Youtube / La légion étrangére en Indochine / Video 2/6 / Internet:

„ La métropole veut récupérer ses territoires d’outre-mer. Ravagée par la guerre et la Collaboration, la nation entend, grâce à ses colonies, retrouver sa grandeur passée et faire oublier l’humiliation de 1940.“

„ La résistance à la domination française se renforce. Le 2 septembre 1945, Ho Chi Minh proclame la République du Viet-Nam. La résistance ouverte contre l’administration française éclate au grand jour.“

„ La France riposte en décembre 1946 par le bombardement du port de Haiphong qui fait 6.000 victimes civiles. Les officiers expliquent à leurs troupes que les pirates fous du Viet Minh veulent mettrent la main sur l’Indochine et qu’il faut débarrasser de ces bandits l’Empire coloniale : „ Massacrez-les comme vous avez massacré les hordes nazies ! “

„ On demandait à nos officiers pourquoi nous nous battions. Ils répondaient: „ Pour la culture européenne “. On se disait : „ Jolie culture, qui démolit tout.“

Youtube / La Légion étrangére en Indochine / Video 3/6 / Internet:

„ Compatriotes ! On a profité de votre détresse dans les camps de prisonniers pour vous forcer à rejoindre la Légion étrangère ou pour faire la sale guerre des impérialistes français contre le peuple vietnamien qui lutte pour son indépendance… “

Youtube / La Légion étrangère en Indochine / Video 4/6 / Internet:

„ Les embuscades se multiplient, et, en représaille, les massacres succèdent aux massacres. Les interrogatoires des anciens légionnaires abondent en récits d’ordres arbitraires et de violences atroces qui n’ont jamais fait l’objet d’enquêtes.“

„ Dans un compte rendu d’interrogatoire, on peut lire : „ L’ordre était de raser le village, les légionnaires devaient abattre tout ce qu’ils rencontraient.“  Bilan : 5.000 morts.“

„ Il y avait eu une fusillade, et on a mis le feu partout. Au Tonkin c’était normal. Quand nous sommes revenus, mon capitaine m’a dit : „ Va voir dans la maison d’où est parti le signal ! Je n’ai vu personne et j’ai mis le feu là aussi.“

„ Dans les dossiers, on lit ceci : après l’assassinat du gouverneur de Saigon par des partisans vietnamiens, deux gros villages ont été, en représaille, entièrement incendiés. Les femmes et les enfants y en été enfermés dans les habitations. Les hommes et les adolescents ont été regroupés, et on leur a tranché la tête. (…) Les officiers ont donné une prime, par tête, aux légionnaires. (…) Les têtes ont été chargées dans un véhicule et jetées dans le Mékong, les corps sans tête sont restés sur la place du marché. Dans un autre cas, on a arrosé les prisonniers d’essence et on y a mis le feu ; ou bien on a versé l’essence sur le sol et on y a poussé les prisonniers. “

Andrée Viollis / Indochine S.O.S / Editeurs français réunis / Paris / 1949:

„ Mêmes scènes près de Son Tinh, après l’entrée en action de la Légion étrangère, fin décembre 1930. On annonce qu’à quelques kilomètres un cortège de manifestants sans armes chemine le long de la rivière. Il est 6 heures du matin. On envoie une mitrailleuse et ses servants, on l’installe à un carrefour, cachée par un coude de la route. Au moment où un millier d’indigènes sont massés sur ce carrefour, on tourne la manivelle à bout portant. C’était terrible, les hurlements de ces gens sans défense, les cervelles, les intestins qui volaient, s’accrochaient aux buissons. Il y eut une trentaine de morts. (…)

„ A la même époque, à Tun Ghia, près de Quang-Nai, on annonce une manifestation pour la nuit suivante, dans certaine clairière. On envoie un fusil-mitrailleur avec 5 hommes, dissimulés derrière des bosquets de bambous. Vers minuit, 7 à 800 indigènes se rassemblent  silencieusement. C’est une nuit de clair de lune. Quelques orateurs sont debout. Les autres, accroupis en cercle, écoutent attentivement. Ils applaudissent après chaque discours. Rien de plus. Tout à coup, les mitrailleurs tirent deux bandes, à 15 mètres : 130 morts. On ramasse les blessés et ceux qui guérissent sont coffrés. Ce qui, dans les conditions sanitaires des prisons qui ont été improvisées dans toute la région des troubles, équivaut presque à une sentence capitale. »

„ C’est un sergent de la Légion qui, paraît-il, a conté à mon ami cette dernière anecdote. Il était lui-même écoeuré du rôle qu’on lui avait fait jouer… – Quant aux manifestations du 1er mai 1931, reprend le docteur, elles ont été réprimées avec la dernière sauvagerie. Plusieurs médecins de l’administration, venus ici pour une réunion, m’ont affirmé avoir trouvé des cadavres et des blessés semés partout sur les routes…“

„ Des centaines d’hommes, de jeunes gens furent fusillés sans jugement. „ Tous les individus douteux des villages rebelles ont été exterminés “ a-t-on pu paisiblement écrire dans un journal de Saigon.“

„ Il n’est question à Vink que des atrocités de la Légion étrangère. On m’en parle à l’hôtel et partout où je vais. Encore beaucoup sont-elles ignorées, car il n’existe que peu ou point de communications entre la brousse et le chef-lieu. Les troubles se prolongeant, il y a peu un plus d’un an qu’on a lâché les légionnaires sur le pays ; chaque village possède son poste qu’exerce sans contrôle une autorité absolue. Or, ce sont trop souvent des bandits. Abandonnés à eux-mêmes, ils volent, pillent, violent, tuent, condamnent, exécutent, au petit bonheur et selon leur caprice.“

„ Légionnaire, tu es un volontaire servant la France avec honneur et fidélité … ton comportement toujours digne mais modeste …  au combat tu agis sans passion et sans haine, tu respectes tes ennemis vaincus …“

*********************************

p1060354-2

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: