Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | June 16, 2012

Chine: le pillage du Palais d’été

Chine : le pillage du Palais d’été 

Gruß Gott !

La France et l’Angleterre, en l’an 1860, en Chine, brûlent des livres rares et pillent des objets estimables.

Wikipedia.org / Ancien Palais d’été / Internet:

« L’ancien palais d’été était une merveille de l’art chinois, considéré par les Chinois comme le palais des palais. En Occident, les pavillons et les jardins avec fontaines et jeux d’eau, réalisés sous la direction de deux pères Jésuites, Giuseppe Castiglione et Michel Benoist et terminés en 1760, sont connus sous le surnom de Versailles Chinois. En 1860, lors de la seconde guerre de l’opium, sous le règne de l’empereur Xianfeng, tout le site du Yuanmingyuan est pillé, saccagé et incendié par les troupes franco-britanniques. Aujourd’hui, la destruction de l’ancien palais d’été est considérée comme un symbole de l’agression étrangère et de l’humiliation de la Chine. »

« Victor Hugo écrit dans sa lettre au capitaine Butler : « Cette merveille a disparu. Un jour, deux bandits sont entrés dans le palais d’Été. L’un a pillé, l’autre a incendié. L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits. Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voilà ce que la civilisation a fait à la barbarie. Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre »

Journal d’un interprète en Chine / Comte d’Hérisson / Paris / Paul Ollindorf / 1886:

„ Le pillage du Palais d’été “

„ Les généraux s’étant concertés décidèrent que six commissaires, trois pour chaque nation, seraient nommés et chargés de faire mettre à part les objets les plus précieux comme valeur intrinsèque ou comme valeur artistique, afin qu’on pût procéder à un partage égal.“

„ Ces commissaires furent, pour la France, le colonel Dupin, le commandant de Gools, le capitaine Schelcher. Les généraux décidèrent en outre qu’ils choisiraient, parmi toutes ces merveilles, les objets les plus dignes d’être offerts aux souverains dont les armées avaient fait l’expédition, à S. M. la reine Victoria, à S. M. l’empereur Napoléon III.“

„ J’étais donc simple spectateur, spectateur désintéressé, mais spectateur curieux, et je savourais cette vision étrange, inoubliable ; ce fourmillement d’hommes de toute couleur, de tout type, cet entassement des spécimens de toutes les races du monde abattus sur ce monceau de richesses, poussant des hourrahs dans toutes les langues du globe, se hâtant, se cognant, trébuchant, tombant, se relevant, jurant, sacrant, s’exclamant, chacun emportant quelque chose. On eût dit d’une fourmilière écrasée par le pied du passant et dont les noires travailleuses affolées s’enfuient de toute part avec un grain, une larve, un œuf, un fétu entre les mandibules. Il y avait des troupiers, la tête enfouie dans les coffres de laque rouge de l’Impératrice, d’autres à moitié ensevelis dans des amoncellements de brocarts et de pièces de soie, d’autres qui iqettaient des rubis, des saphirs, des perles, des morceaux de cristal de roche dans leurs poches, dans leur chemise, dans leur képi, et qui se chargeaient la poitrine de colliers de grandes perles. D’autres s’en allaient, des pendules, des cartels entre les bras. Des sapeurs du génie avaient apporté leur hache et brisaient des meubles pour avoir les pierreries qui les incrustaient. Il y en avait un, gravement, qui cognait sur un amour de pendule Louis XV pour avoir le cadran où les heures étaient marquées par des chiffres en cristal qu’il prenait pour du diamant. De temps en temps, on criait : Au feu ! „

„ On se précipitait en laissant tout tomber par terre, on étouffait la flamme qui léchait déjà les parois précieuses, en entassant sur elle des soieries, des matelas de damas, des fourrures. C’était un rêve de mangeur de haschich. “

„ Or, nos soldats se divisaient en malins et en grands enfants : les malins, peu nombreux ; les grands enfants en majorité. Les malins avaient fait main basse sur les bijoux, les espèces monnayées, les piastres, les drageoirs, les tabatières, les services d’or, les colliers de perles. Les autres avaient été tentés, avant tout, au milieu de cet amoncellement de richesses inouïes, par toute cette mécanique de provenance européenne que leur avaient, d’ailleurs, généreusement abandonnée les Anglais.“

„ Et quand, après avoir traversé tous les appartements livrés au pillage, je débouchai dans le parc, le spectacle de la nature éternellement tranquille me fit frissonner au sortir de cette fournaise, comme la douche fraîche qui tombe sur nos membres encore tout brûlants des caresses de la vapeur chaude.“

„ Ce fut un cauchemar. “

„ Au soleil levant, le pillage recommença.“

„ On avait placé devant la tente du général une des deux pagodes en or massif trouvées dans l’oratoire de l’Empereur ; elle était destinée à Napoléon III. L’autre avait été le partage des Anglais. Au sommet de cette pagode brillait un gros diamant qui lançait mille feux. Deux sentinelles gardaient cet objet inestimable. Il n’était pas installé depuis deux heures que le gros diamant avait disparu. On ne sut jamais qui l’avait pris. On sait que le pillage du Palais d’Été dura deux jours. “

…………………..

„ La vie humaine n’est donc respectable que dans certaines circonstances, et sa destruction n’est répréhensible que dans des cas fixés par la convention. “

„ Pour la propriété c’est la même chose. L’homme qui prend un pain à la boutique d’un boulanger est un voleur ; la nation qui prend cinq milliards à une autre nation est une grande nation. Amateur forcené d’objets d’art, je prends une figurine en bronze dans les vitrines du Louvre, on me mène au poste. J’arrive à la tête d’une armée en Italie et j’emporte des richesses des musées, on me nomme aussitôt empereur des Français. “

„ Il y a donc deux façons de respecter les propriétés publiques et privées.“

„ Il suit de là qu’en Chine nous avions le droit, le droit strict, le droit incontestable de prendre et d’emporter, étant les vainqueurs, tous les objets de valeur appartenant à la nation, c’est-à -dire à l’Empereur à qui nous faisions la guerre, comme les Allemands ont eu le droit de nous prendre nos milliards, comme Bonaparte a eu le droit de prendre à l’Italie conquise ses chefs d’oeuvre.“

„ Par conséquent, le pillage du Palais d’Eté était légitime, autant que peut-être légitime ce qui s’accomplit en temps de guerre.“

„ Le principe est indiscutable. La seule faute commise a été une faute de détail, d’application. Nous n’avons pas seulement pillé, nous avons gaspillé. Et c’est moins le pillage que le gaspillage qui a été blâmé.“

(…)

„ Voila ce qui n’a pas été fait, voila ce qui n’a pu être fait. J’avoue que mon coeur a saigné en voyant, par exemple, l’intervalle qui séparait le palais de notre camp, couvert de soieries et d’étoffes précieuses, piétinées, boueuses, – il y en avait au bas mot pour vingt millions ; – en voyant le soldat allumer sa pipe ou faire chauffer sa marmite avec le velin de manuscrits admirables et uniques ; en voyant, à notre départ, jeter dans les ornières pour le combler et faire passer les roues des canons et de voitures, des cartels, des pendules adorables, des chefs- d’oeuvre d’horlogerie, des ivoires sculptés, en voyant enfin disparaitre devant nous quelques-uns de ces légers et splendides bâtiments qui se tordaient dans les flammes.“

„ A propos de voitures, un détail curieux. En arrivant à Haï-Tien, l’armée française n’avait qu’une voiture, celle du général, qui contenait sa tente et ses cantines. Quand elle partit, elle avait déterré, je ne sais où, une quantité de voitures chargées dont le défilé dura à lui seul une bonne heure. Quant au défilé des bagages des Anglais, il était invraisemblable de longueur. C’était un cortège de féerie qui tenait deux bonnes lieues de pays.“

*********************************

« Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre. »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: