Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | November 13, 2011

Le coq: symbole de la France

Le coq : symbole de la France

Grüß Gott !

Alors que l’Aigle représente bien l’Allemagne, nous voulons savoir pourquoi le coq est le symbole de la Grande Nation.

Le symbole / Le coq / Arte.tv / Connaissance-découverte / Karambolage / Emission du 27 janvier 2008 / Internet:

« Pourquoi le coq est-il l’animal emblématique de la France ? Notre journaliste Hajo Kruse se penche sur cette grave question. »

« Quel est l’animal emblématique de l’Allemagne ? L’aigle, le roi des cieux. L’animal des Anglais ? Le lion, le roi des animaux ! Et l’animal de la France ? Le coq, le roi de la basse-cour ! Ca fait moins chic que l’aigle ou le lion, mais rassurez-vous, le coq n’est pas vraiment l’emblème officiel de la France. »

« Dès le Moyen-âge, les Allemands, les Anglais et les Italiens vont s’emparer de ce coq réputé coléreux, fanfaron, bête, lubrique … et un peu ridicule pour y comparer l’ennemi français. »

« Le régime de Vichy essaye de ” renvoyer le coq sur son fumier “, mais il résiste et à chaque fois qu’on installe un coq sur le clocher d’une église, c’est perçu comme un acte de résistance symbolique. Mais l’usage du coq est sur le déclin. Excepté dans le monde du sport, on ne le voit plus beaucoup. Les temps ont changé, et il semble que le roi de la basse-cour soit un peu trop campagnard et trop catholique pour une France laïque et moderne. »

« Pourtant, d’après le célèbre comique français Coluche, le coq est indubitablement le symbole le plus approprié pour les Français. Pourquoi ? Parce que c’est le seul animal qui arrive à chanter les deux pieds dans la merde ! »

Le coq gaulois / Leximot / Expressions / Internet:

« Au XIIème siècle, les Allemands et les Anglais reprendront la vieille plaisanterie des Romains et attribueront le coq comme emblème aux Français, l’inverse dérisoire de l’aigle impérial germanique, l’adversaire vaincu d’avance du léopard britannique. »

Wikipedia / Le coq gaulois / Symbole de la France / Internet:

« Le choix du coq comme symbole français remonte à la chute de l’Empire romain pendant la création de la Gaule et tire son origine du jeu de mot entre Gallus (coq) et Gallus (Gaulois). »

« Bien que souvent utilisé comme symbole de la France, notamment par les fédérations sportives, il n’a jamais été choisi comme symbole officiel. »

« Cependant, il figure, avec un globe sous les pieds, sur le premier et second contre-sceau de Louis-Philippe Ier, au sommet des drapeaux qui sont croisés en sautoir derrière les armes d’Orléans (1er contre-sceau) ou derrière le livre ouvert représentant la charte constitutionnelle (2e contre-sceau), ainsi qu’au sommet des drapeaux et étendards de l’armée, sous la Monarchie de Juillet. À la même époque, les boîtes de sceaux pour les traités internationaux montrent un coq, le mot France environné de rayons, la charte de 1830, une couronne fermée, la légion d’honneur, une couronne de laurier et de chêne, et des drapeaux, dont quatre sur six sont surmontés du coq. »

« On le retrouve aussi dans l’iconographie du Grand sceau de France et a été une alternative à Marianne sur des timbres d’usage courant. »

« L’exclamation « cocorico ! », imitant le cri de l’animal, est une affirmation (dans la majorité des cas ironique) du patriotisme français. »

Wikipedia / Emblème politique et patriotique / Internet:

« Bien que présent comme figure symbolique en France depuis l’époque médiévale, c’est à partir de l’époque de la Renaissance que le coq commence à être rattaché à l’idée de Nation française qui émerge peu à peu. Sous le règne des Valois et des Bourbons, l’effigie des Rois est souvent accompagnée de cet animal censé représenter la France dans les gravures, sur les monnaies. Même s’il reste un emblème mineur, le coq est présent au Louvre et à Versailles. »

« Le coq gagna une popularité particulière à l’occasion de la Révolution française et de la monarchie de Juillet, où il fut introduit en remplacement des animaux symboliques de la Royauté (lion et aigle), ainsi que du lys dynastique. »

« Ainsi, à la période révolutionnaire, on le voit figurer sur un écu, orné du bonnet phrygien, sur le sceau du Premier consul et l’allégorie de la fraternité porte souvent un bâton surmonté d’un coq. »

« Napoléon Ier substitue l’Empire à la République et dès lors l’aigle remplace le coq car pour l’Empereur : ” Le coq n’a point de force, il ne peut être l’image d’un empire tel que la France “. »

« Après une période d’éclipse, les ” Trois Glorieuses ” de 1830 réhabilitent l’image du coq français et le Duc d’Orléans, c’est-à-dire Louis-Philippe, signera une ordonnance indiquant que le coq devrait figurer sur les drapeaux et les boutons d’uniformes de la garde nationale. »

« L’aigle impériale retrouve sa place avec Napoléon III, comme signe de la permanence de l’Empire. »

« Après cela, le coq ne retrouva jamais une véritable autorité au niveau politique. On peut seulement trouver quelques références éparses, telles que : le sceau de la IIe République représentant la figure de la Liberté tenant un gouvernail marqué du coq ; sous la IIIe République : la grille du Palais de l’Elysée fut ornée d’un coq, ” la grille du coq ” que l’on peut voir encore actuellement ; la pièce d’or de 20 francs frappée en 1899 et circulant jusqu’en 1914, dont le dos est orné d’un coq ; le coq apparaît occasionnellement sur des timbres. »

La poste / Musée / Gaulois / Thème / Internet:

« Le coq gaulois est cuisiné à toutes les sauces. On le trouve juché sur le globe terrestre entre la cathédrale de Reims où l’on sacrait nos rois et la ville de Verdun… Voilà encore notre coq gaulois qui foule l’aigle impérial, dessin assorti d’un commentaire de l’auteur : „ l’histoire apprendra à nos enfants qu’en dix neuf cent dix neuf, le coq gaulois terrassa les deux aigles noirs “ ( Allemagne et Autriche Hongrie ). »

Le Coq de la République / Archives / Histoire / Internet:

« Lors de la Première Guerre Mondiale, l’affirmation du sentiment patriotique va faire du coq la figure de la résistance et du courage français face à l’aigle prussien. Cette représentation manichéenne sera de plus en plus utilisée à partir de ce moment, notamment par les caricaturistes, le coq devenant le symbole d’une France aux origines paysannes, fière, opiniâtre, courageuse et féconde. Pour les étrangers aussi, le coq symbolise la France, même si c’est un animal auquel on ne prête pas que des qualités. »

*********************************

Question du Professeur (Hausaufgabe):

« Durant la Seconde Guerre mondiale les Français ne se mouillèrent pas beaucoup ; les Françaises par contre … Ne serait-il pas aussi temps de remplacer le coq par une poule ? (mouillée s’entend). »

Commentez !

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: