Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | September 26, 2011

Madagascar: massacre français

Madagascar: massacre français 

Grüß Gott !

Les troupes françaises, en l’an 1947, répriment le peuple malgache qui se soulève. Impitoyablement.

Histoire de France / Jean Carpentier / François Lebrun / Points / 1992:

« La décolonisation de l’Afrique noire et de Madagascar se fait sans crise majeure. »

« L’heure de l’Empire a pris fin sans drame en Afrique noire et à Madagascar. »

…………………………

Le petit Robert / Dictionnaire illustré des noms propres / Histoire / Madagascar / 1996:

« En 1947, un soulèvement suivi d’une répression impitoyable servit d’amorce aux revendications indépendantistes. »

Innovation-democratique.org / Paul Vaurs / Le Monde / La vérité sur la grande révolte de Madagascar / Internet:

« Une fois de plus l’internaute qui lira ces lignes, éprouvera du dégoût face à la barbarie des armées de la République Française. Depuis que Louis XVI a signé à Versailles la déclaration « Des droits des hommes à vivre libres et égaux » ; depuis les années 1875 la politique coloniale de la République n’a eu de cesse de progresser, et cela au mépris des engagements solennels pris par notre Pays. »

« Une légende noire entoure l’insurrection de Madagascar en 1947. Les chiffres de la répression (du Pays des soi-disant droits de l’homme ), des soldat de la république française ont été largement sous évalués. Les massacres de 1947 à Madagascar ont provoqué un traumatisme dans l’île, qui dure encore. »

« Revenons aux chiffres de la répression. Une enquête de 1950, menée village par village, fournit des listes nominatives totalisant 1.162 morts malgaches. Certes, la critique détaillée de ce recensement montre clairement qu’il sous évalue les pertes. Nombre de femmes, d’enfants surtout, et de migrants décédés ont été oubliés, et le travail a été parfois bâclé. Un peu plus prudent, en 1951, le ministre de la France d’outre-mer François Mitterrand avança devant le Parlement le chiffre de 15.000 morts. »

Wikipedia.org / Insurrection malgache de 1947 / Madagascar / Internet:

« L’insurrection malgache de 1947 est une insurrection qui eut lieu en 1947 et 1948 sur l’île de Madagascar, alors colonie française. Elle est souvent considérée comme l’un des signes avant-coureurs de la décolonisation en Afrique francophone. »

« Le soulèvement fut suivi d’une terrible répression conduite par l’armée française qui fit plusieurs milliers de morts. Le nombre de victimes de cette répression fait encore débat parmi les historiens, le chiffre variant de 11.000 à 90.000 morts et fait considérer ces évènements comme les plus sombres de l’histoire coloniale française. »

« L’évaluation officielle des victimes de la “pacification” continue à faire débat. Une mission d’information de l’Assemblée de l’Union française fin 1948 établit un premier bilan à 89.000 morts (plus de 2% de la population malgache de l’époque). Ce bilan sera ensuite révisé à la baisse et fixé “officiellement” par le pouvoir colonial en 1950 à 11.342 morts. Mais à l’époque, personne ne remet en question la terrible violence de la répression infligée par l’armée française au peuple malgache. »

« Certains analystes malgaches et étrangers avancent le chiffre de 100.000 à 200.000 morts. Pour l’historien Jean Fremigacci, de tels chiffres sont loin de la réalité : « Il a pu y avoir jusqu’à 40.000 morts à Madagascar en 1947-1948. Mais plus des trois-quarts sont imputables à la maladie et à la malnutrition qui ont frappé des populations en fuite, le plus souvent sous la contrainte des insurgés. »

Rue 89.com / Tribune / Madagascar 1947 / Jean-Luc Raharimanana / 2008 / Internet:

« Si la première nuit fut de victoire, les suivantes furent de cauchemar. Des massacres et des exactions en nombre, des fusillades sans fin et des exécutions sommaires. Des « enquêtes ». Des « questions ». Des dizaines de milliers de morts civils, de faim, de maladie. Des milliers de réfugiés en fuite devant la guerre, guerre coloniale. L’expérimentation de tout ce qui allait suivre en Algérie. En tout : l’impossibilité de chiffrer les morts, tant on a tué… 89.000 morts selon l’armée française en 1949. 11.000 morts, chiffre officiel et risible un an plus tard. »

« Pourquoi en 47, deux ans après le carnage, deux ans après le « plus jamais ça », pourquoi à Madagascar s’est perpétré l’un des plus grands massacres coloniaux ? Un massacre commis par les vainqueurs du nazisme ? Par ceux qui ont vu de près les horreurs de la guerre ? »

« La France n’a-t-elle pas choisi désormais la répression et l’abandon de ses idéaux nés de la Révolution de 1789 ?  Tous les hommes naissent libres et égaux en droits… Les colonies ne pouvaient-ils plus faire confiance à la parole de la France ? Celle des Lumières, superbe promesse d’humanisme ? »

*************************************

« … faire confiance à la parole de la France ? »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: