Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | September 25, 2011

Napalm: usage colonial

Napalm : sujet brûlant

Grüß Gott !

Les aviateurs français, dans les colonies, enflamment les troupes ennemies. Avec des bidons spéciaux.

Napalm / Wikipedia / Internet:

« Le Napalm, inventé en 1942, est une substance basée sur de l’essence. Il est habituellement utilisé comme bombe incendiaire. Sa formule est faite pour brûler à une température précise et coller aux objets et aux personnes. »

« Le napalm cause de graves brûlures sur les personnes exposées, de par ses projections enflammés. Sa texture de gel colle à la peau et brûle les tissus jusqu’à l’os sans qu’il soit possible de stopper sa combustion. Il est illusoire de vouloir refroidir les plaies avec de l’eau. »

« La première utilisation du napalm en Indochine par les Français a eu lieu le 17 janvier 1951, lors de la bataille de Vinh Yen, dans le but de stopper l’attaque des soldats viet-minh. »

Gauchemip.org / Indochine-Algérie / Du bon usage colonial du napalm / Alain Ruscio / Jeudi 25 octobre 2007 / Internet:

« Ses premières instructions [général de Lattre], début janvier 1951, rapportée avec ferveur par Lucien Bodard, sont les suivantes:  ” que toute la chasse y soit, que cela mitraille, que cela bombarde. Du napalm, du napalm en masse; je veux que, tout autour, ça grille les Viets” (on ne disait pas, alors, Vietnamiens, c’eût été trop d’honneur, pour nommer l’adversaire). »

« Les aviateurs, à leurs micros, clament que les flammes ont couru plus vite que les Viets, elles en ont rattrapé et englouti des centaines, des milliers peut-être. Ils ont vu des hommes s’enfuir et être happés par derrière – ils continuaient encore à courir quelques mètres, torches vivantes qui s’éteignaient en quelques secondes. »

« Dès lors, cet usage ne cessera plus. À chaque fois que le corps expéditionnaire fut en difficulté, et il le fut de plus en plus, le napalm fut l’arme suprême. Jusque et y compris à Diên Biên Phu. »

Pour une parcelle de gloire / Marcel Bigeard / Edition 1 / 1997:

„ Une patrouille de chasse est en l’air. Je l’accroche et lui demande d’intervenir au profit de Raymond. Ce dernier guide les aviateurs à sa verticale et leur précise de straffer les Viets trois cent mètres à son ouest. Mais il ne leur reste que des bidons de napalm qu’ils vont larguer.“

„ Le 5 janvier, c’est la rencontre brutale du Viet avec une de nos compagnies à Ban Na Song Khone. Le feu de toutes nos armes réussit à stopper l’adversaire après un furieux corps à corps mené pendant plus d’une heure. La compagnie Trapp vient épauler celle de Le Boudec. Le 66e régiment viet, sans souci des pertes, lance plusieurs assaults, mais écrasé sous le 81 et le napalm, ne gagnera plus un pouce de terrain.“

“ La dernière section de Lepage s’engage sur la piste quand les Viets passent à l’assaut. Par vagues entières, ils déferlent sur Ban Som Hong et nous cherchent. Le Criquet et la Chasse les cherchaient aussi… et les trouvent. Ils ne sont pas si nombreux, en Indochine, les pilotes qui ont vu, de leur cage de plexiglas, des colonnes d’infanterie V. M… Pour nous, c’est „plus vite vers l’est“. Pour eux, c’est le tir à tuer, à deux cent mètres. Napalm, bombes, balles de 20 et de 12,7 mènent une sarabande effrénée. Le Criquet exulte : „ Je les vois sauter en l’air ! “

„ En arrière à quelques mètres des derniers voltigeurs, les Bearcats amorcent des ressources impressionnantes, mitraillant sans répit la piste jalonnée aux fumigènes. Le napalm éclate en énormes volutes noires. La dernière compagnie décroche : le bataillon est passé.“

TV5.org / CMS / 1960: une année particulière lancée par le Cameroun / Chaine francophone / Internet:          

« En 1960, le Cameroun et Madagascar sont les seuls pays dont l’indépendance aura été précédée par une période de violence extrême. Le colonisateur a utilisé la force pour mater les mouvements indépendantistes. Au Cameroun le pouvoir colonial a fait usage du Napalm ; le Haut commissaire de l’époque, Pierre Messmer, parle de guerre psychologique sur le modèle de l’Indochine et de l’Algérie. »

Video.google.com / Fr.5 / Autopsie d’une indépendance / Cameroun / Gaëlle le Roy / Valérie Osouf / Internet:

Gabriel Périès, historien:

« il y a des opérations tant terrestres que par aviation, et en ce qui concerne le Cameroun, ces opérations de bombardement auraient, mais là je parle avec prudence, auraient impliqué l’emploi de moyens tel que le napalm. »

Pierre Semengue, général camerounais:

« C’est pas seulement des rumeurs, le napalm a été utilisé au Cameroun, le napalm a été utilisé au Cameroun, même s’il y a certains démentis pour la forme, monsieur Messmer ne pourra pas faire un démenti sérieux, à ce sujet. »

Journaliste:

« Donc, vous avez entendu parler de napalm ? »

Pierre Messmer:

« Oui, c’est pas important. »

Les avions de la guerre d’Algérie / Bombes au napalm ou bidons spéciaux  / Jacques Moulin 2010 / Internet:

« Napalm a été utilisé plus récemment, en temps de guerre : par la France, au cours de la première guerre d’Indochine (1946-1954) et de la guerre d’Algérie (1954-1962). »

« En Algérie, par pudeur sûrement, ces bombes au napalm étaient désignées « bidons spéciaux ». C’était des conteneurs à peau mince rempli de gel de carburant destiné à être employé contre les abris des troupes, des installations d’approvisionnement en bois, des structures diverses, des rassemblements de troupe, des grottes, ou sur des villages qui auraient dû être vides et parfois des convois terrestres. C’était des bombes à rupture destinés à provoquer des incendies lors de l’impact par un allumeur au contact ce liquide provoque la propagation sur les objets environnants. »

Usage du napalm en Algérie par la France / Témoignage de Germain Chambost et Michel Perchenet / Internet:

« Je me souviens d’une fois où je larguais ce qu’on appelait pudiquement des bidons spéciaux, il était interdit de prononcer à la radio, en vol, le mot de napalm, le napalm était interdit, alors on appelait ça pudiquement des bidons spéciaux, je larguais des bidons spéciaux. »

« Et puis, en dégageant, j’ai vu quelqu’un qui avait le feu dans le dos, j’avais brûlé un type, on avait brûlé des types. »

Youtube / La France de Paix de Sarkozy / Algérie / Video 3/3 / Internet:

Premier témoin:

« Des scènes de violence, d’horreur, de femmes, d’enfants brûlés, tués par les obus, par les bombardements au napalm. Le bombardement au napalm, c’est quelque chose de terrible, c’est un corps qui peut être brûlé entièrement et réduit à l’état de quelques dizaines de centimètres, mais avec un bras intact ; donc ça prend des allures d’horreur, aucun film d’horreur peut être plus horrible que les images de destruction au napalm. »

Deuxième témoin:

« J’ai vu pendant certaines opérations le largage du napalm, on voyait très bien les avions qui passaient, qui lançaient des bidons, et les explosions silencieuses, et les flammes, et puis ensuite l’incendie. »

Troisième témoin, médecin:

« et tous les matins, et tous les soirs, les T-6 chargés de bombes, de bidons spéciaux au napalm, allaient bombarder, incendier, dès qu’on avait vu quelqu’un bouger, et on disait pas le napalm, on disait les bidons spéciaux, et la réserve des bidons spéciaux. »

« Et vous avez été amené à aller soigner des blessés de ces bombardements ? »

« Non, ben non, y avait pas de blessés, tout le monde était mort ! »

« Y avait pas de survivants ? »

« Non, c’est absolument effroyable, y reste plus rien, que du noir. »

Histoire de la guerre d’Algérie / 1954-1962 / Bernard Droz / Evelyne Lever / Histoire / Seuil / 1991: 

« L’appui aérien, par le bombardement (au napalm parfois, malgré les ordres officiels) d’innocentes mechtas, s’avère psychologiquement désastreux. »

*******************************

” parfois, malgré les ordres officiels ” ?

P1060369 (2)

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: