Posted by: secondeguerremondialeclairegrube | July 11, 2011

Les Zazous

Les Zazous : des indignés  

Grüß Gott !

Les courageux Zazous, pendant l’Occupation, provoquent les soldats allemands. Car ils sont indignés.

The Zazous / Resisting the Nazis / Page 19 / afed.org.uk / Internet:

“ In Paris, young people started meeting in cafes, passing their time mocking the politics of the time. This spontaneous development was a sharp response to the deadening effect on society of the Nazi-Vichy rule. They met in cinemas, in the cellar clubs and at parties arranged at short notice. These young people, who called themselves Zazous, were to be found throughout France, but were most concentrated in Paris.”

“ The two most important meeting places of the Zazous were the terrace of the Pam Pam café on the Champs Elysees and the Boul’Mich ( the Boulevard Saint- Michel near the Sorbonne). The Zazous of the Champs Elysees came from a more middle class background and were older than the Zazous of the Latin Quarter. The Champs Elysees Zazous were easily recognisable on the terrace of the Pam Pam and took afternoon bike rides in the Bois de Boulogne. In the Latin Quarter, the Zazous met in the cellar clubs of Dupont-Latin or the Capoulade.”

Thehidehoblog.com / Les Zazous / Loiseau / Internet:

« Les Zazous dresse un portrait de la France entre 1940 et 1942. Période trouble où, tout logiquement, la jeunesse réagit à la restriction et l’humiliation par une forme de révolte. »

« Dans son message aux jeunes du 29 décembre 1940, le Maréchal Pétain proclame : « Vous payez des fautes qui ne sont pas les vôtres. » Encourageant, non ? Et pourtant, 10 jours plus tôt, salle Gaveau a eu lieu le premier festival de jazz, organisé par Charles Delaunay (secrétaire général du Hot Club de France) : une salle bourrée à craquer et plus qu’enthousiasmée par Django Reinhardt, Hubert Rostaing, Gus Viseur, Noël Chiboust, etc. »

« Plus rien à voir avec la confidentialité des concerts jazz d’avant-guerre ! Résultat, on organise le même spectacle le lendemain devant une salle toujours aussi pleine. C’est à ce moment qu’effectivement le jazz va quitter les coteries parisiennes pour se propager partout en France. »

« Une anecdote ? Django Reinhardt fut par exemple sommé de jouer 3 fois de suite « Nuages » devant un parterre exalté en janvier 1941. En quelques mois, plus de 5000 personnes adhèrent au Hot Club de France. »

« On l’aura compris, cet engouement est une réaction face à l’oppression, avec un goût délicat de fruit défendu, dixit Delaunay. Le même Delaunay un peu dépassé par les excès des « petits swingueurs » qui se croient tout permis et qui risquent bien d’attirer les réprimandes des autorités. »

France Inter / 2000 ans d’histoire / Patrice Gelinet / Bénédicte Vergez-Chaignon / Eric Alary / Internet:

Patrice Gelinet:

« C’était quoi les Zazous ? »

Eric Alary:

« Ce sont des jeunes Français qui ont provoqué le pouvoir, le régime en place, et surtout l’occupant. Ca apparaît vers la mi 41. Alors, les garçons s’habillaient avec des brosses hautes, les pantalons amples, des manteaux longs ; les filles blondes platines. Alors, la nuit, ils recherchaient les dancings clandestins pour danser, pour provoquer, pour essayer de réveiller un petit peu l’ensemble des Français. Et puis, une jeunesse qui en a marre de l’étau qui lui est imposer chaque jour. »

Bénédicte Vergez-Chaignon:

« Et qui a aussi un physique qui n’est pas Révolution nationale, qui n’est pas sportif, athlétique, sain. Voilà, c’est quelque chose qui va à contre sens de l’idéologie dominante. »

Modes XIX-XXe siècles / Catherine Ormen / Hazan / 2000:

« Les Zazous, par leur comportement proche de l’insubordination et leur apparence vestimentaire, contestent la société de l’Occupation. Ces nouveaux dandys ne songent qu’à écouter de la musique et à danser, et en pleine période de restriction, ils font montre d’une opulence plus que douteuse : les cheveux sont longs, les vestes s’allongent, les pantalons sont flottants. »

« Et les femmes ont, dans l’adversité, mis un point d’honneur à demeurer élégantes. »

Les Français au quotidien / 1939-1949 / Eric Alary / Perrin / 2006:

« Avec les Zazous, le vêtement est donc un signe envoyé aux autorités par une petite partie de la population citadine jeune. En tout cas, ils offrent un exemple original et unique de réaction à l’occupant ; ils montrent que le divertissement est possible malgré les quelques risques encourus. »

La guerre sépare ceux qui s’aiment / Dominique Missika / Grasset / 2001:

« Surgissent les Zazous et les Swings qui choquent par leurs vestes trop longues et leurs pantalons trop courts, leurs coiffures excentriques, leurs soirées arrosées d’alcool où ils dansent le swing. »

« Volontairement anti-Révolution nationale, ces filles et ces garçons affichent ostensiblement leur ras le bol et aspirent à rompre avec l’ordre nouveau qu’ils exècrent. Ces nouveaux sauvages se reconnaissent par leur allure vestimentaire extravagante et leurs cheveux frisés et gonflés à l’avant, longs dans le cou pour les garçons. Les filles, moins nombreuses, les portent tombant sur les épaules, jamais attachés, et très souvent blond platine a la façon des stars de Hollywood, avec si possible des lunettes noires. Pis encore, les filles se fardent les yeux cernes aux paupières bleuis, les lèvres trop rouges. »

« A leur manière, les Zazous résistent. »

Chantons sous l’Occupation / laguinguette.com / 2004 / Isabelle Rivé-Doré / Internet:

« On peut présenter les Zazous comme des Résistants. Bon, c’est une forme de résistance quand même très particulière. Elle est surtout très minoritaire. Les Zazous, c’est quelques fils à papa privilégiés, plutôt Parisiens, qui ont un mode de vie, c’est vrai, un peu décalé. …

********************************

« … Alors, est-ce que c’est une crise d’adolescence ou une forme de résistance ? »

Claire GRUBE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: